Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Waar is Elia


Dimanche après midi s'est produit un évènement que quelques fans de la planète foot attendaient... A l'occasion de la 27ème journée de série A, la Juventus de Turin se rendait à Gênes pour gagner et ne pas perdre ses chances dans la lutte pour le scudetto... Malheureusement, la victoire ne fut pas au rendez-vous mais une petite lueur est sortie de l'ombre...


Eljero Elia est un joueur d'Hambourg quand la Juventus cherche son ailier gauche... Après les pistes Nani, Bale, et autres prestigieux noms, les dirigeants de la vieille dame se rendent bien compte qu'ils doivent viser plus bas. Une première fois donc, ils sondent le jeune hollandais. Très poliment et sachant son club difficile en négociation, il dit préférer rester en Allemagne, et ne pas vouloir quitter son équipe pour un club pas plus prestigieux.

La Juventus se tourne alors vers d'autres joueurs, sans pour autant trouver le bon. Plus tard, et Hambourg en bas de classement après quelques journées de Bundesliga, la donne change. Elia se voit alors intéressé par un transfert, et son club, relégable, ne peut pas le retenir. Si les supporters turinois n'ont pas oublié ses déclarations quelque peu désobligeantes, les dirigeants ne tiendront pas compte lors des négociations. En fin de mercato arrive donc l'ailier gauche du 4-2-4 d'Antonio Conte, Eljero Elia le feu follet hollandais !

Lors du match inauguratif du Juventus Stadium face à Notts County, il se verra titularisé à gauche. Malheureusement, cela voulait dire qu'il ne le serait pas 3 jours plus tard, pour la première du championnat. Finalement, il aura fallu la 5ème journée de série A pour le voir porter les couleurs de son nouveau club en match officiel. C'était face à Catania, il y jouera les 45 premières minutes, à un niveau décevant mais convenable pour un petit nouveau.

S'en suit alors un trou noir dont on ne trouvera pas de nom. Souvent sur la liste des convoqués, on voit pourtant rarement le hollandais sur les feuilles de match. Et, même si, il ne pourra fouler la pelouse qu'à l'entraînement... A la 15ème journée de série A, seulement, il pourra faire son retour sur le terrain. Le 12 Décembre, il joue 4 minutes...

Dimanche, face Gênes, le hollandais est enfin sorti de l'ombre ! Après cette fois 12 journées de championnat, et donc 3 mois sans toucher le terrain, Elia a eu une chance de prouver ses capacités. Entré à 20 minutes du terme, il n'aura pourtant rien apporté et aura même joué à un niveau très décevant... Bien sûr, difficile de bien faire quand on n'a joué, depuis le 25 septembre, que 4 minutes...

Mais pourquoi, pourquoi donc se passer d'un tel talent ? La Juventus est-elle si forte que ça pour se payer une telle tribune ? Avec 14 matchs nuls, on est en droit de se poser la question. Les supporters du club en témoigneront, le Elia que l'on connait ferait grand bien à une Juventus parfois en panne offensivement.

Hier, la barrière de la langue était évoquée. Une explication compréhensible, mais plus aujourd'hui. Après tant de mois en Italie, il ne fait nul doute que la langue n'est pas le motif de sa quasi-éviction. Mais alors quoi ? Il n'y a encore que quelques semaines, le coach Antonio Cote le disait blessé, et donc non convoqué. Pourtant l'ex-oranje explique sur son Twitter qu'il va bien, et qu'il n'y a aucun souci. Petit à petit, le cas Elia suscite la polémique et les interrogations. Aujourd'hui, personne ne semble en mesure d'expliquer pourquoi 10 millions d'euros dorment dans les tribunes, ou sur le banc des italiens... Affaire à suivre.

Brandon Lattuca | le-sport-et-moi.net

Brandon Lattuca