Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Van der Sar Edwin


1970 / 1m97 / 84kg - Ex-Gardien du but à Ajax Amsterdam, Juventus Turin, Fulham et Manchester United


Après cette inoubliable finale contre Barcelone, EDV a cessé sa carrière (NDLR : Le 28 mai 2011, il joue son 100e match de Ligue des champions lors de la finale perdue face au FC Barcelone (3-1). Malgré cet ultime échec, Edwin, peut se flatter d'un solide palmarès en club (Ajax Amsterdam, Juventus Turin, Fulham et Manchester United). Par contre en équipe nationale de Hollande que dalle ! Ce grand échalas confirme, une fois de plus, qu'un excellent gardien, n'est pas forcément un esthète. Chez lui point d'allure féline ni d'envolées aériennes. Raide comme la justice, doté d'une paire de palmes en guise de mains, notre grand serin a l'allure d'un gardien de handball qui se serait gouré de terrain.





Evidement, je ne dirai pas un mot sur sa paire d'esgourdes aussi gigantesques que décollées

J'ai muri et je sais désormais éviter les mauvaises blagues et les attaques physiques peu enclines à améliorer l'image de cette rubrique. Malgré sa tête de minime pré-pubère et sa dégaine d'adolescent grandi trop vite, Edwin, du haut de ses 40 ans, est l'un des joueurs le plus âgé du circuit professionnel.

Lorsque cette grande gigue - en âge d'être grand-père - a commencé sa carrière professionnelle, il y a 20 ans - autant dire au siècle dernier - le téléphone portable n'existait pas et Mitterrand était président de notre république. Ça donne le vertige !

Cette grande asperge néerlandaise est un bel exemple de longévité

Oserais-je préciser que longévité signifie « longue durée » et non pas « grande taille ». Je préfère faire acte de pédagogie car on m'a dit que les amateurs de foot sont souvent un peu limités intellectuellement et incultes. Que voulez-vous, on a le lectorat qu'on mérite. Généralement, passé la trentaine, les joueurs professionnels voient leur niveau s'affaiblir cruellement. Les stars vont alors planquer leur déchéance dans des paradis Qatariens où malgré la sécheresse de l'environnement, le pognon coule à flot. Là, sur des pelouses synthétiques, ils jouent à deux à l'heure contre des joueurs de seconde catégorie laissant leur embonpoint et leur compte en banque croitre sereinement. Les autres restent dans leur pays où ils donnent en spectacle leur décrépitude et attestent que la vieillesse est un naufrage (pour exemple ce pauvre Grégory Coupet qui nous aura fait bien de la peine).

Notre grand escogriffe lui, a connu une évolution inverse. A l'instar du pinard, il s'est bonifié en vieillissant. D'ailleurs, je ne suis pas loin de penser, qu'à ce rythme là, s'il avait poursuivit sa carrière, il eut été irrésistible pour ne pas dire infranchissable à 50 balais. N'empêche qu'en jouant aussi longtemps, malgré tout son talent, VDS aura encaissé plus de buts que la plupart des médiocres gardiens ayant arrêté leur carrière à 30 ans. C'est con !




Titus