Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Usain Gold


La messe est dite : Usain Bolt est entré dans la légende du sport en général et des JO en particulier en remportant la finale en 9 s 63


Il devient le deuxième athlète de l'histoire à conserver son titre sur la distance-reine après l'Américain Carl Lewis. Petite nuance - de taille - Usain a bien remporté ses deux courses "pour de vrai", à contrario de notre ami Carl qui remporta sa deuxième médaille un peu plus tard sur tapis vert après la disqualification de Ben Johnson.

Usain Gold a réussi le deuxième chrono de l'histoire du 100 m, à cinq petit centièmes de son record du monde (9 s 58) établi en finale des Mondiaux de Berlin 2009.

"Les gens peuvent dire ce qu'ils veulent, quand les grands championnats sont là, je réponds présent", a-t-il ajouté à nos confrères du Monde, répondant ainsi aux pisses-froids qui mettaient en doute son génie intersidéral (sport national).

Usain Gold, désormais quadruple champion olympique (deux fois le 100 m, 200 m et relais 4 x 100 m), a ensuite continué son petit surhomme de chemin dans le Stade olympique avec un tour d'honneur tout en couleur en compagnie de son partenaire d'entraînement Yohan Blake. Le public, transporté, a alors scandé le prénom du Jamaïcain le plus célèbre au monde (après Bob Marley).

Un type en or.

PS. : Pour la petite histoire, son copain Jamaïcain Yohan Blake - champion du monde 2011 - a pris la 2e place en 9 s 75 devant l'Américain Justin Gatlin 9 s 79 (vent: +1,5 m/s).

François Giroud