Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Une saison très Corse



La saison de football sur la scène hexagonale a donné son verdict il y a un peu plus d’un mois. Cette dernière fut probante pour les clubs de l’île de beauté. L’AC Ajaccio a été rejoint par le Sporting Club de Bastia en Ligue 1. Tandis que le Gazélec d’Ajaccio, demi-finaliste de la coupe de France, rejoint le football professionnel en Ligue 2. Et le CA Bastia a rejoint le national pour la saison prochaine. Décryptage d’un football corse qui est en progression constante.

Bastia en L1 … et Ajaccio aussi

Une saison  très Corse
L’année était très simple pour le Sporting. Le club bastiais, en franche réussite, menait par un Jérôme Rothen qui avait été repositionné en milieu défensif. Quoi de mieux que de fêter les vingt ans du terrible désastre de Furiani par une remontée parmi l’élite. Ils avaient réussi à atteindre le précieux objectif alors qu’il y avait deux ans, le club entraînait par Frédéric Hantz avait connu une descente aux enfers en national. Désormais, elle va pouvoir connaître le bonheur de rejouer contre des grandes équipes sur le plan national tous les week-ends. Concernant l’autre club phare de la Corse, il y a eu des fortunes diverses et variés pour l’AC Ajaccio. Elle avait attiré les foules avec son recrutement d’une star du football mexicain : Guillermo Ochoa. Au départ de la saison, Ajaccio connaissait de réelles difficultés pour amorcer sa saison en Ligue 1. Le seul club corse en ligue 1 avait souvent été annoncé comme le club à descendre. Mais les joueurs d’Olivier Pantaloni n’avaient jamais abdiqués. Au début du mois de Janvier, leur incroyable série de victoires avait permis à l’ « Orsi Ribelli » (ndlr : l’Ours Rebel en corse) de sortir provisoirement de la zone rouge. Mais la fin de la saison n’était vraiment pas évidente et le maintien avait été réalisé qu’en fin de championnat à la toute dernière journée. Mais le club ajaccien sera bien là pour le derby qui divisera forcément l’île de beauté. En attendant l’AC Ajaccio connaitra deux points de retards suite aux incidents de la rencontre face à l’Olympique Lyonnais. Mais les ajacciens ont toujours su montrer de la solidarité, de la force, de l’abnégation pour lutter contre cette relégation. Les joueurs, qui sont à l’image de l’ACA, étaient sans contestation possible Johan Cavalli et Jean-Pierre Pierazzi.

L’incroyable parcours du Gazélec et seconde montée bastiaise

Comment parler du football corse sans le Gazélec d’Ajaccio ? Clairement impossible. Le troisième club phare de l’île de beauté avait connu une saison tout simplement exceptionnelle. Malgré de nombreux problèmes extra-sportifs et notamment l’altercation entre un dirigeant du club et l’entraineur du Paris FC. Le deuxième club d’Ajaccio pouvait être fier de son parcours en coupe de France. Le demi-finaliste de cette dernière édition avait réussi à sortir des gros clubs comme Toulouse ou, encore le champion de France, Montpellier. Mis à part l’épopée de la coupe de France, le club corse avait réussi à vivre une saison pleine en national et donc (re)connaître les joutes du football professionnel en ligue 2. Tandis que le CA Bastia va connaître le national la saison prochaine.

Finalement, le football corse se porte plutôt bien et reste en ascension constante. Deux clubs en L1, un en L2 et un en national. Il est donc très bien représenté. Le derby de la corse va pouvoir avoir une dimension plus nationale avec une diffusion en Ligue 1. La saison fut bien corsée cette année. Et ce n’est pas pour déplaire à l’île de beauté.

Florian Sabathier