Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Una Copa America por favor


Entre la Coupe du Monde féminine, les transferts d'Amalfitano à l'OM et celui de Payet à Lille, quelque chose vient enfin de se passer sur la planète football. La 43ème Copa America a commencé.


Il est tout de même tout a fait rafraichissant de se dire, qu'en ce moment même, à des milliers de de bornes, y'a des mecs qui tripent comme des malades pour leur Euro à eux. Nous, cette année, on mange notre pain noir. Foutebol veut vous faire croire que les valses hésitations de Hazard ou celles de Payet sont dignes d'intérêt. Mais franchement... Bon évidemment y'a l'Allemagne et son Mondial féminin bien sûr, bien sûr. Ouais ouais c'est ça...


Le foot se passe là-bas, en Argentine

Branchez les antennes satellites, branchez le satellite of love et Viva la Copa America ! Non, pas la course qui offre aux bateaux suisses l'occasion de briller sur des vagues de dollars. La vraie Coupe d'Amérique du Sud avec le Brésil, le Chili, le Mexique, le Pérou, le Brésil, l'Argentine, le Guatemala, la Bolivie, le Brésil, la Colombie, l'Argentine et le Brésil bien sûr !


Une toute autre dimension

Pour moi, qui me suis éveillé au football avec le général Videla et les papelitos de Mar del Plata en 1978, ce continent a quelque chose de particulier. C'est celui du foot chauffé à blanc. Un contrôle réussi peut déclencher une interminable Ola alors qu'un but contre son camp conduit inévitablement à la mort par balles. Stop ! Là je reconnais qu'il y a dérapage. Une référence malhabile à l'histoire de ce pauvre Andrés Escobar, Colombien exécuté en 1994 pour avoir trompé son propre gardien, lors de la Coupe du Monde états-unienne.

L'Argentine c'est le pays le plus dingue de foot qui soit.
A côté de l'ambiance qui règne dans les tribunes du stade Estadio Malvinas de Cordoba, le kop liverpuldien des années 80, serait passé pour un groupement de mémés excitées comme des puces pour la finale départementale de Bridge contrat.
Messi, Tevez, Milito et leurs potes sont chez eux. On est dans l'ère post-maradonienne, celle qui doit connaître le rachat, après le carton pris par l'Albiceleste il y a un an , en Afrique du sud, face à l'Allemagne, en quart de finale de la Coupe du Monde (0-4).

En face, dans le groupe B y'a les jeunes pousses brésiliennes les Ribérino, Maoulido, Nasria, Benzemino... des tueurs, on y reviendra.



Les forces en présence

Groupe A
Argentine
Bolivie
Colombie
Costa Rica

Groupe B
Brésil
Venezuela
Paraguay
Équateur

Groupe C
Uruguay
Pérou
Chili
Mexique

Un résultat
Match d'ouverture : Argentine – Bolivie : 1-1
Dans la nuit de vendredi à samedi (oui les matchs sont organisés en pleine nuit pour éviter les débordements populaires. Hihihi), l'Argentine a eu très chaud. Égalisation d'Aguero à la 76e.

Restez branchés, on vous tient au jus...

Karlito