Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Un rocher qui s'écroule


La dernière journée de championnat a livré son verdict. L'AS Monaco rejoindra la Ligue 2 !


© Sly - Fotolia.com
© Sly - Fotolia.com
Au delà du fait qu'en haut du tableau, l'Olympique lyonnais n'ait rien lâché et termine à la 3ème place qualificative pour le tour préliminaire d e la Ligue des Champions, les joueurs de Claude Puel ont du même coup condamné les Monégasques à la Ligue 2. Il ne devait pas être bon de se trouver dans la peau de l'entraîneur lyonnais hier soir. Obligé de qualifier son équipe, tout en sachant qu'une victoire propulserait le club dans lequel il a passé 24 ans, en Ligue 2. Mais le métier d'entraîneur n'accepte pas les états d'âme, et Claude Puel a fait le taf. Toujours est-il que le club de la Principauté, présent dans l'élite depuis 1977, va générer un gros manque au sein de la Ligue 1.

La sécurité princière

Comment l'AS Monaco a-t-il pu en arriver là ? Si l'on excepte une finale de coupe de France en 2010, la dernière saison digne du statut des Monégasques remonte à 2004. Cette année, sous la houlette de Didier Deshamps, l'équipe de la principauté avait atteint la finale de la Ligue des Champions. Depuis que s'est-il passé ? Sportivement, pas grand chose, mais en coulisse, le départ de deux hommes qui tiraient les manettes du club a fait très mal. D'abord celui de l'emblématique président Jean-louis Campora, qui a dirigé le club de 1976 à 2003 !! La grande majorité des titres accumulés ont eu lieu sous son règne. Puis le décès du prince Rainier 3 en 2005. On connaissait tous l'attachement et l'amour qu'il avait pour son club, l'épargnant à chaque fois du moindre souci financier.

La stabilité s'impose

Depuis on a assisté au pied du rocher à un chaos administratif total. Pas moins de quatre présidents et cinq entraîneurs se sont succédés en l'espace de six saisons. Du jamais vu à Monaco, où au temps de sa splendeur, on privilégiait la stabilité et la continuité. Les titres recueillis durant cette période en valideront le bien-fondé. Didier Deschamps regrettait récemment "certains intérêts personnels" pour expliquer la déchéance actuelle. Il connait bien la maison La Deschle, pour avancer ce type d'argument. En tous les cas le gâchis est là et bien là. Il faudra vite rebondir et changer de stratégie pour retrouver les Monégasques au sommet. Ah, j'oubliais.La dernière fois que l'AS Monaco est remonté de 2ème en 1ère division (1978), il a directement pris le titre de champion!!! Alors supporter; ne te décourage pas...