Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Un Barça continental


La rivalité exacerbée des deux rivaux que sont le FC Barcelone et le Real Madrid, a fait exploser les statistiques et obligé à porter encore plus haut, un niveau de jeu rarement atteint. Elle a aussi révélé de manière cruelle, le gouffre qui sépare ces deux "monstres" à tous leurs concurrents...


Pour ceux qui en doutaient encore, le FC Barcelone est bien la meilleure équipe d'Europe, voire du monde. Dans cette Liga version 2011, seul le Real de Christiano Ronaldo a pu faire illusion. Il terminera pourtant à quatre longueurs, sans n'avoir jamais pu s'emparer du trône sur lequel les Blaugranas se sont assis, un soir de premier clasico, où les potes à Yoyo, ont proprement "fesser" les Merengues (5-0) ! Mais que dire des stats des deux adversaires, qui laissent leurs lointains poursuivants au simple rang de faire-valoir ?

Valence et Villareal à des années- lumière

Relégués à...25 et 34 points du champion, Valencet et Villareal n'en ont pas moins validé leur ticket pour la Ligue des Champions. Séville et l'Athletic Bilbao disputeront quant à eux la Ligue Europa. Ils seront accompagnés de l'Athletico de Madrid, qui bénéficie à plein de la victoire du Real en coupe du roi, pour récupérer le dernier sésame. On suivra d'un oeil attentif le parcours de Malaga, club qui est désormais la propriété du richissime Cheikh Al-Thani. Après avoir recruté van Nistelrooy, les dirigeants jetteraient leur dévolu sur l'international Joaquin. En attendant Toulalan et Lucho Gonzalez ?

La mort du Depor

Champion d'Espagne en 2000, vive-champion en 2001 et 2002, demi-finaliste de la Ligue des Champions en 2004, le Deportivo La Corogne vit une véritable descente aux enfers. Le club galicien qui a vu évoluer sous ses couleurs des stars telles que Bebeto, Mauro Silva, Makaay ou Diego Tristan, est finalement relégué à l'étage inférieur. Que Hercules et Almeria l'accompagnent est nettement moins surprenant.

Carlos Mamos