Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Trajectoires de champions, titulaires pour de bon?


Ils sont beaux, ils sont jeunes, ils sont grands, ils ont tout ce dont rêvent les français. Titulaire au Real Madrid, Varane se paye le luxe d'avoir pour doublure un monstre nommé Pepe. A la Juventus, Paul Pogba met son entraîneur en difficulté au point de bousculer le fameux "MVP", triangle du milieu de terrain turinois formé par Marchisio, Vidal et Pirlo à la baguette. Tous les deux, ils ont honoré leur première sélection, avec brio, face à la Georgie. Et tous les deux, ils rêveraient de débuter le match crucial qui opposera l'Espagne à la France.. Pourquoi pas?


Trajectoires de champions, titulaires pour de bon?
Varane a fait la une de tous les journeaux espagnols. Côté catalan, il a été le petit nouveau qui a contrecarré les plans de Messi. Côté Real Madrid, on le voit comme le présent mais surtout le futur d'une arrière garde qu'on annonce imprenable. Pogba, lui, a été adopté par les supporters turinois dés ses premières touches de balle. "Pogbang", se sont-ils rapidement écriés. Et ce avec raison, vu les frappes du déserteur de Manchester. 

Après avoir gagné les faveurs de leur entraîneur, ce sont celles de Didier Deschamps qu'ils se sont attirées. Titulaires face à la Georgie, ils ont ébloui les supporters de leur serenité, à tout juste 20ans. Si personne n'était passé à côté des classicos du madrilène, beaucoup de supporters ont réellement découvert Pogba au-delà de ses buts en Italie. Puissance, classe, serenité à toute épreuve, alternance entre jeu court et long ; un vrai patron, physiquement à maturation. 

Pourtant, les deux jeunes prodiges semblaient destinés à rentrer dans le rang. Dans le rang, ou plutôt sur le banc à l'heure où se profilait la silhouette rougeâtre de la Roja. Un match qui sonne comme une finale à laquelle ils allaient être privés. Sauf que...

Ils ont fait leurs preuves dans des matchs à enjeu. Ils ont fait leurs preuves en équipe de France, gérant parfaitement l'émotion qui accompagne une première cape. Deschamps est maitenant en passe de faire preuve de courage en bousculant sa hierarchie. Fini le choix de la sagesse et des automatismes entre Sakho et Koscielny, le premier pourrait sauter. Pogba, lui, devrait prendre place devant la défense, en patron d'un milieu de terrain dont les pointes hautes du triangle seraient Cabaye et Matuidi (Cabaye pourrait lui aussi être placé en meneur devant la défense alors que Pogba jouerait donc plus haut). Un triangle qui devrait être le fer de lance de cette équipe de France.

L'ascension fulgurante de ces deux excellents espoirs du football français n'a pas fini d'étonner. Titulaires, ou presque, en club, titulaires en équipe nationale, où vont-ils s'arrêter? Bientôt, ils pourraient s'affronter en équipe en Ligue des Champions. Tous deux ont même une chance de la soulever, la coupe aux grandes oreilles. Qui sait, pourquoi pas avant la Coupe du Monde? Oui, bon, on verra !