Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la soirée foot d'hier (sans jamais oser le demander)


Ami lecteur, amie lectrice : tu n'as pas vu les matches hier au soir ? Maiiis bon, t'aimerais bien savoir un peu ce qui s'est passé ? Tkt ! Foutebol te résume en moins de temps qu'il n'en faut à Christian Jean-Pierre pour dire une connerie le principal de l'essentiel de cette soirée foot.


Non seulement la vie est horrible, mais en plus elle est courte

Woody Allen - Colin Swan - Wikimedia Commons
Woody Allen - Colin Swan - Wikimedia Commons
Tu as bien fait de faire autre chose que de perdre ton temps devant ce Lyon-Zagreb aussi prévisible qu'un Grand Journal avec Dominique de Villepin. Comme te l'avait annoncé Foutebol pas plus tard qu'hier, Bafé Gomis a fait briller le magnificient petit lob piqué à 25 mètres. Deuxième but suite à une connerie de la défense Zagrebienne genre PH. Bref, sorti de ça, un match en forme de bâillement à trois points. En résumé, j'aimerais avoir un message un peu positif à vous transmettre. Je n'en ai pas... Est-ce que deux messages négatifs, ça vous irait ?


À chaque fois que j'écoute du Wagner, j'ai envie d'envahir la Pologne

Avec un score analogue à la mi-temps, le choc de cette soirée n'a pas vraiment tenu toutes ses promesses. J'ouvre une petite parenthèse - qui m'en empêche ? - pour souligner que le Bayern évolue en rouge, short, bas, bref : la même tenue qu'en 76 ! Voilà un grand club (as le Real, qui évolue en blanc Real tout pareil). City n'a pas fait le poids, dixième victoire consécutive pour le grand Bayern (sans avoir encaissé le moindre but), du très bon Ribéry, ovationné lors de son remplacement par Robben. Come on, Franck !

L'éternité, c'est long, surtout vers la fin

Une soirée triste. Hormis le Réal, qui a fait carnaval face à l'Ajax. Anecdote Nathalie Ianetesque : ces deux monstres du foot européen ne s'étaient jamais rencontrés auparavant. Diiiingue ! Le LOSC ramène un joli petit point de la pelouse archi-perrave de Trapzonspor grâce à but de Magic Sow. M'bon, allez, hop, on passe à autre chose : l'avenir est la seule chose qui m'intéresse, car je compte bien y passer les prochaines années.

Les intertitres sont de Woody Allen