Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Tel père tel fils


Le miracle n'a pas eu lieu au Veltins Arena. Les Mancuniens ont dominé de la tête et des épaules une équipe de Schalke 04 qui a pu mesurer le chemin qui lui restait à parcourir.


Mais au delà du résultat (0-2) sur lequel nous ne reviendrons pas, le spectacle est également venu du duel à distance que se sont livrés peut-être les deux meilleurs gardiens du monde.

© Martin Wimmer | Foutebol.com
© Martin Wimmer | Foutebol.com
A quelques années près, l'un pourrait être le père de l'autre ! Edwin van der Sar, qu'on ne présente plus à bientôt 41 printemps, n'a eu que quatre arrêts à réaliser. Sur lesquels il a déployé sa looooongue carcasse pour bloquer à chaque fois les tentatives adverses.Dans l'histoire du football batave, le natif de Voorhout fait assurément partie des trois meilleurs gardiens de tous les temps, avec van Beveren et van Breukelen. A croire que les patronymes à particule leur sont prédestinés.

Une carte de visite des plus prestigieuses.

Evidemment, on ne la déclinera pas, sachant qu'elle n'est peut-être pas exhaustive...Sachons quand même, qu'entre autre, van der Sar détient le record d'invincibilité Outre Manche en championnat, en étant resté 1311 minutes invaincu!! Naaan, ne prends pas ta calculette, ça fait exactement 14,6 matchs !!!! On peut se souvenir pour faire court, de sa passe décisive de...90 mètres à Bergkamp contre la Suisse à l'Euro 96 ou ses 130 sélections (record) en équipe nationale.

Stoïque devant les embûches.

Si on se souvient de son arrivée en fanfare sur la scène internationale en 1993, propulsant du même coup Stanley Menzo sur les bancs d'Ajax et de la sélection, sa trajectoire n'a pas été toujours des plus simples. Son passage à la Juve l'a vu se faire pousser vers la sortie par Buffon. Ce qui est drôle c'est qu'aujourd'hui, il a relégué son cadet au second plan. Oublions sa période à Fulham, pour se régaler aujourd'hui des prouesses qu'il réalise depuis 2005 à Manchester. Sir Alex ne s'y trompe pas quand il déclare : " Il réalise une saison parfaite. On aurait simplement préféré qu'il n'ait que 21 ans !" C'est sûr, lorsqu'il mettra un terme à sa carrière à la fin de la saison, "le grand" va nous manquer.

Neuer dans la lignée de Kahn ?

Contrairement à son homologue mancunien, le jeune Manuel a les gants qui ont chauffé hier soir. Et sans une prestation de très haut niveau, accompagnée de ... huit arrêts décisifs, nul doute que les Allemands aurait reçu une belle fessée. La pression et la fébrilité de ses débuts ? Oubliés. A seulement 25 balais, Neuer a fait preuve d'une autorité sans nom. Découvert lors de la dernière coupe du monde, il franchit les étapes à une allure à laquelle on ne sait pas encore où elle le conduira. De mémoire, mis à part Sepp Maier et Oliver Kahn, on n'a jamais vu un gardien allemand si prometteur.

Des similitudes équivoques.

Une grande taille (1,90m), normal pour un gardien me diras-tu, une promptitude à se coucher sur les frappes à ras de terre, et surtout...un énooooooooorme dégagement au pied. Car lui aussi il a délivré une passe décisive à Klose lors de la coupe du monde 2010 contre l'Angleterre! Si c'est pas un signe ça!!