Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Sos Fantômes


Debriefing France Espagne : au lendemain de la défaite des Bleus, le web n'est pas tendre avec les hommes de Laurent Blanc.



"Bye bye les Bleus" titre le Journal du dimanche à la Une de son édition papier, parlant d'une "défaite sans conviction". "Les Bleus éliminés sans gloire" juge L'Alsace alors que La Dépêche du midi parle d'une "triste défaite". Les joueurs de l'équipe de France sont "sortis tête basse" pour l'Est républicain. Ils n'ont tout simplement "rien pu faire", commente Sud-Ouest. "Pas de miracle pour les Bleus" constate à son tour Le Télégramme.

"SOS Fantôme", titre le quotidien l'Equipe qui rappelle l'absence des Bleus tout le long d'un match où ils n'ont pas existé. "C'était écrit", souligne de son côté francefootball.fr, qui analyse qu' avec un onze de départ pour le moins défensif, l'équipe de France s'est logiquement inclinée face à l'Espagne". So Foot lance un dernier "Adios amigos" aux hommes de Laurent Blanc, mais contrairement à ses confrères, l'hebdomadaire décalé ne verse pas dans la critique acide. "Si tout n'a pas été parfait dans le jeu, les Bleus n'ont pas lourd à regretter. Ils y ont mis du cœur à l'ouvrage, ils ont fait ce qu'ils ont pu." C'est peu dire que Foutebol ne partage pas cette dernière analyse.

La une de Marca, après la victoire de l'Espagne face à la France, le 24 juin.

En Espagne, en revanche, la presse est en extase devant sa Roja, qui exorcise 28 longues années de malheur face à la France. "L'art de concourrir", titre le sérieux El Pais. Marca est allé de sa petite pique contre ces Français qui s'étaient tant moqués de leur athlètes, notamment les Guignols de l'info. "Une marionnette dans les mains de l'Espagne". Le quotidien madrilène As.com salue, quant à lui, le doublé de Xabi Alonso, milieu emblématique de la Maison blanche : "Xabi Alonso ¡... Y olé!".