Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Rennes - Lyon vu des tribunes


Foutebol te fait vivre en exclusivité tous les lundis l'affiche du dimanche soir vue des tribunes par la voix de ses supporters. Aujourd'hui la rencontre entre le Stade rennais et l'Olympique lyonnais.


Stade de la route de lorient - Foutebol Commons - Flo Doudou
Stade de la route de lorient - Foutebol Commons - Flo Doudou

Objectif 3ème place

En s'imposant dans l'après-midi face à Toulouse, le LOSC avait envoyé un message clair. Il faudra être très fort pour aller déloger le champion de France de sa troisième place. Les deux protagonistes du soir se devaient à tout prix de l'emporter pour entretenir un mince espoir. Le score nul et final de un partout n'arrangera ni l'un ni l'autre...

Une ambiance intermittente

"On a déjà connu mieux, constate Elise, membre assidue du club des Socios, notamment lors des matchs de coupe d'Europe. Hier soir l'ambiance était intermittente, mais quand même très satisfaisante. Mais le début de match tonitruant des Rennais y est pour beaucoup. On ne va pas se plaindre, c'est Rennes. On n'est pas non plus réputés pour mettre le feu dans un stade."

500 Lyonnais dans les tribunes

Flo, supporter lyonnais exilé en Bretagne est moins catégorique."Pour fréquenter le stade de la route de Lorient de longue date, c'est la première fois que j'assiste à une telle ferveur. L'affiche et l'enjeu ont provoqué une réelle animation dans les tribunes. Pour un stade comme Rennes j'entends. C'est le président rennais qui disait qu'à Rennes, avant d'avoir une semi ola, il faut mener 5 à 0! Nous étions à peu près 500 supporters lyonnais, dont une grande partie de Bad Gones, à répondre au galette saucisse je t'aime, hymne du stade rennais. Mais bon, quand Marseille se déplace, eux viennent à 8 000 !"


La frustration rennaise

La rencontre en elle même a démarré sur les chapeaux de roue, côté rennais. Mais le manque de réalisme offensif aura finalement plombé le résultat final. "On a l'impression de toujours voir la même chose, regrette Elise. On domine, on se procure des occases, mais on ne les met pas au fond. C'est très frustrant. Quand Erding a ouvert la marque, on s'est dit que ça ne pouvait mieux commencer. Mais un peu plus tard, Tetew a raté l'immanquable. Tout comme Pitroipa qui a trouvé le montant de Lloris. On aurait dû atteindre la pause avec deux ou trois buts d'avance. Ensuite quand Lyon a égalisé, ils nous ont montré où se trouvaient nos lacunes. Eux savent tirer profit de leurs coups de pied arrêtés. On peut également être surpris quant aux choix d'Antonetti. Lui qui d'habitude attend trois heures pour faire des changements, les a fait rapidement, mais peut-être pas judicieusement. Moi j'avais trouvé Erding très bon, tout comme Danzé qui a réalisé un excellent match. A lyon par contre, je n'en ai pas vu un au dessus des autres."

Grenier au dessus du lot

"On ne va pas se voiler la face, explique Flo. Quand on est supporter lyonnais, on a vu un match de merde. Je pense qu'on a pris un bon point vu la physionomie du match, mais on en a perdu deux dans la course pour la troisième place. Le onze de départ m'a surpris. Les jeunes c'est bien, mais on les met contre Auxerre, sauf tout le respect que j'ai pour cette équipe. Quand on va à Rennes,où on sait qu'il est très difficile de s'imposer, avec un enjeu de taille comme celui-ci, il faut un peu plus d'expérience. Mais hier Bastos a été décevant et Lovren en dessous de tout. Seul Lisandro a été à la hauteur de sa réputation. On peut ne pas le voir du match, mais le seul ballon qu'il touche il le met au fond. Mais pour moi, la révélation c'est Grenier. Je pense qu'il est le futur meneur de jeu de Lyon et qu'il éclipsera Gourcuff."

Monsieur Malige en ligne de mire

S'il y a un point qui réunit les supporters des deux camps, c'est bien la prestation réalisée par l'arbitre de la rencontre. " Il a été mauvais des deux côtés, regrette Flo. Même sans être lyonnais, comment ne pas siffler pénalty pour la faute sur Briand. Mais il a fait pareil ensuite pour Pitroipa. Pour moi monsieur Malige a été l'homme du match." Même constat chez Elise la Rennaise. " Il a eu des décisions très surprenantes. Même si cela ne va pas dans notre sens, il faut convenir qu'il y avait pénalty sur Briand. Mais il a commis beaucoup d'autres erreurs d'appréciation, très mal aidé tout le long du match par un des assesseurs." En voilà un qui aura fait l'unanimité !

Rendez-vous lundi prochain pour un nouveau vu des tribunes



Stade de la route de lorient - Foutebol Commons - Flo Doudou
Stade de la route de lorient - Foutebol Commons - Flo Doudou