Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Rennes - Lille vu des tribunes


Foutebol te fait vivre en exclusivité tous les lundis l'affiche du dimanche vue des tribunes par la voix de ses supporters. Aujourd'hui le choc entre Rennes et Lille.


Objectif Europe

Rennes - Lille vu des tribunes
Quand le 6ème du classement reçoit le 3ème, l'enjeu est de taille. Ne pas être décroché de la course à l'Europe. Autant dire qu'un match nul n'arrange personne. Elise, fidèle supportrice et membre assidue du club des socios, aura vécu une soirée "dans laquelle on est passé par tous les états". Placés en tribune Super U, juste à côté des Roazhon Celtic Kop, les 250 socios déploient un tifo à leurs couleurs à l'entrée des joueurs." On reprend également les chants avec les autres supporters, et je dois dire qu’aujourd’hui j'ai la voix bien cassée." Maxime, autre supporter rennais, plus axé en tribunes présidentielles, abonde dans ce sens. "L'ambiance était plutôt bonne, le stade était quasi plein, il restait quelques sièges vides, vite oublié par les chants des supporters rennais . Les lillois représentaient à peu prêt une centaine de personnes, plutôt timides ou trop peu pour pouvoir contrer les "qui ne saute pas n'est pas rennais" ou encore "quand les rennais se mettent à chanter c'est tout le stade qui va s'enflammer" du public rouge et noir .

Noyés dans la masse

Rennes - Lille vu des tribunes
Sylvain, Dogues Devils dans l'âme expatrié en province, n'a eu que 75 kilomètres à parcourir, pour aller rejoindre le petit noyau de supporters lillois, venus jusqu'au stade de la route de Lorient. " On était à peu près une centaine, et il a été difficile de soutenir la comparaison en terme d'animation. Même si Rennes n'est pas le sommet en terme d'ambiance. Il aurait déjà fallu que les Lillois se montrent un peu plus conquérants. Il est vrai que dans ce genre de confrontation les équipes se craignent, mais personne n'avait intérêt à faire match nul. L'expulsion d'Apam, même si elle peut paraître sévère, n'a pas eu de si grandes conséquences que ça. J'ai l'impression qu'elle a eu tendance à surmotiver les Rennais. Lorsque Chedjou a ouvert la marque, on pensait pourtant avoir fait le plus dur."

M Turpin en ligne de mire

" C'est sûr qu'en nous expulsant Apam très sévèrement au bout d'une demi-heure de jeu, il nous a plombé la rencontre rage encore Elise." " Des sifflets ont envahi le stade lorsque le maître de la cérémonie à brandi le carton rouge en première période, et monsieur Turpin en a pris pour son grade, poursuit Maxime" " Les deux fautes méritent peut-être une sanction constate Elise, mais quand on voit qu'il a également réussi à expulser du banc de touche Jean-Marie De Zerbi qui est la gentillesse personnifiée..."

Lille n'a pas su tuer le match

Rennes - Lille vu des tribunes
Également présent dans les tribunes après s'être coltiné 600 kilomètres en voiture, Corentin, des Dogues Virage Est, avoue avoir vécu un début de match compliqué. " C'était très stressant. On n'a pas réalisé une bonne entame. Rennes nous a bousculé, et on arrive à marquer au moment où l'on s'y attend le moins. Après Rennes a repris le cours du jeu et c'est devenu plus compliqué."
" C'est ce qu'on regrette le plus. Les Rennais sont mieux entrés dans le match que nous, avoue Sylvain. Mais quand on mène 1-0, à onze contre dix et qu'il reste plus d'une mi-temps, on se doit de tuer le match. On n'a pas été assez incisifs, même si je dois reconnaître que les Rennais n'ont rien lâcher et que Costil a sorti quelques parades. Mais il n'est pas normal que Landreau ait touché autant de ballons au pied, en début de rencontre. Je sais que Rudi Garcia prône un jeu qui part de derrière, mais là, j'ai le sentiment que c'était un peu trop. Il aurait fallu mettre plus de pression sur nos adversaires."

Le caractère rennais

" Aujourd'hui on peut être fiers de nos couleurs sourit Elise. Les Rennais ont fait preuve de caractère, et à force de persévérance ont réussi à égaliser en toute fin de match grâce à Erding. Malheureusement, on se saura jamais ce qui se serait passé à onze contre onze. " "C'était plutôt chaud sur le terrain en première période, constate Maxime. Cela a peut-être influencé le comportement de Monsieur Turpin. Mais Rennes a fait preuve de beaucoup d'abnégation, et il est juste qu'Erding ait réussi à égaliser." Côté lillois, Sylvain ne l'entendait pas de la même oreille. " Toutes les circonstances étaient réunies pour que Lille remporte la victoire. Malheureusement on a peut-être fait preuve de manque de concentration en fin de match, et on l'a payé cash. C'est une grosse déception." " La plus grosse déception, c'est surtout de ne pas avoir réussi à prendre les trois points, par rapport aux résultats des autres équipes de tête, regrette de son côté Corentin. Car à dix contre onze, on doit être en capacité de tenir un résultat. Mais bon, sur trois déplacements consécutifs, on a quand même pris sept points sur neuf ! " Une consolation suffisante pour regagner son nord natal dans la foulée, s'enquillant avec ses trois camarades, les 600 kilomètres retour, dans la joie et la bonne humeur.

Stade de la route de Lorient - Flo Doudou - Foutebol - CC
Stade de la route de Lorient - Flo Doudou - Foutebol - CC