Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Reconnais-tu ces 11 joueurs ? #nancy78




Un indice : les prénoms

Debout : Jean-Claude, Jacques , Jean-Michel, Pierre, Philippe, Carlos.
Accroupis : Bernard, Olivier, On sait pas, Francisco (Paco), Fathi.

Règlement du jeu

1 - Grand jeu gratuit, le monde entier peut jouer *
2 - Tu peux répondre là, juste en-dessous (for members only)
3 - Tu colles cette photo sous le nez de ton collègue de bureau-qui-la-ramène-en-foot et tu lui lis le titre à voix haute
4 - Si tu en trouves 4, déjà, c'est balèze (sans aller sur Google, bien sûr).

* Sauf Bruno Ahime


Sur l'album Panini de la saison 1977-78

Nancy et Nice ne sont pas très éloignés - séparés par Nantes en fait - et l'on retrouve les deux formations dans la même situation au classement du championnat. Les Lorrains terminent leur exercice à une honorable 6ème place et devancent les Aiglons de deux points (8ème avec 41 pts), les Verts s'intercalant entre les deux clubs. Sur le terrain, la 61ème édition de la finale de la coupe de France s'annonce serrée, même si, sur le papier, les Niçois partent favoris au vu de leur effectif et de leur parcours. Les Azuréens sortent en effet PSG, Metz, Nantes et Monaco - que des formations de l'élite et pas des moindres - pour arriver au Parc des Princes pendant que son adversaire déroule à St-Brieuc (D.III), Martigues, Valenciennes et Sochaux. Des formations d'un calibre plus modeste mais qu'importe, l'ASNL de l'époque n'a pas le tempérament à boire du raplapla ni à faire de sentiments pour s'octroyer le premier titre majeur de son histoire.