Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Qu'est-ce que j'en ai à foutre ?!


Nicolas Sarkozy est un type vraiment épatant. L'hyperprésident slash candidat sortant de François Hollande est en pleine campagne électorale. Au sommet de sa forme.


No future

Pendant ce temps-là, la crise est là, on le sait, maintenant, c'est le bordel et on est en train de se la prendre dans le cul grave.

Bah quoi ?

Oui, t'as bien lu : dans le cul grave.

Et alors ?

Qu'est-ce que j'en ai à foutre ?

Y'a plus que le président de la république qu'a le droit, c'est ça ?


Face à la crise : agir ou subir ?

D"après l'excellent bouquin de Mathieu Pigasse - Révolutions - nous n'avons plus le choix.

Nous sommes confrontés aux risques économiques d'une cassure définitive de notre modèle de croissance, à des risques sociaux majeurs, aux risques politiques de montée des extrèmes...

Il faut agir et cesser de subir.

Il faut retrouver le sens du progrès.

Il faut restaurer l'idée selon laquelle il est possible d'agir sur les choses.

Il existe une autre logique, aujourd'hui, fondamentalement neuve, une stratégie de l'action.

Lancer un media social indépendant comme Foutebol, voilà de l'action.

Soutenir et développer Foutebol, eh oui, voilà une action qu'elle est bonne (voix de Coluche).

Voici l'équipe des "onzes premiers titulaires" de l'histoire de Foutebol.
1 - Manon LE ROY
2 - Antonio MENDES FERNANDES
3 - Virginie BRUYANT
4 - Sebastien LONGEREAU
5 - Emmanuelle GUTTON
6 - Rodolphe CHALLET
7 - Claude AHIME
8 - Valérie LAURIOU
9 - Julien ROUSSEAU
10 - Micheline BERBETTE
11 - Val TEX


Qu'ont fait ces personnes, dis-moi ?

Simple : elle se sont sorties les doigts du cul et sont allés miser/investir 5, 10 ou 20 Euros sur Foutebol
.
C'est très inovant et concret comme démarche, ça, nan ?

L'innovation, c"est la capacité à inventer les biens et les services de demain.

Rejoins Foutebol Financement et deviens, toi-aussi, titulaire indiscutable !

Et si tu veux pas, que tu trouves cet article grossier, vulgaire, racoleur, et bien à partir de dorénavant, c'est net, ça vient d'en haut, tout neuf, tout beau, une seule réponse s'impose :

"Qu'est ce que vous voulez que j'en ai à foutre de ce que vous me dites?"