Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Premier


Foutebol.com te donne le classement final de la saison de Ligue 1 > 2011/12


Foutebol
Foutebol
La consécration, le Graal, tout ce que tu voudras. Y a des prétendants mais un seul vainqueur. And the winner is ?

OLYMPIQUE DE MARSEILLE | Bruno Ahime

Didier Deschamps n'a rien à envier à Mourinho, Ferguson ou encore Wenger. En fin de carrière il aura un palmarès supérieur à tous ses confrères. Là encore, aux yeux des spécialistes, il partait avec un handicap au vu du recrutement galactique du PSG. Sauf que l'adversité, la difficulté, la concurrence, la Desche ça l'excite, ça le transcende, ça le sublime !! Il est la gagne personnifiée. Alou Diarra muscle et sécurise le milieu phocéen et le retour au bercail de Mamadou Niang enflamme les travées du Vélodrome. Et au terme d'un parcours régulier et d'un départ en flèche,l'OM conservera toujours l'avance nécessaire sur son premier poursuivant, à l'image d'un Ayrton Senna au sortir de sa pole position...

OLYMPIQUE DE MARSEILLE | Hervé Brelay

A l'OM, c'est droit au but. Ou plutôt à l'objectif : le titre.. Pas de grandes envolées footballistiques mais de la rigueur défensive et du costaud. Deschamps a depuis longtemps fait sien l'adage « mieux vaut gagner trois fois un zéro que une fois trois zéro ». 12 fois, ça pousse au sublime. A part ça, pas grand chose, si ce n'est qu'Abedi Ayew Pelé devient peu à peu « le père de », alors que ses fils flambent, et que Gignac est tout près d'un transfert définitif vers Bolton après un prêt concluant en janvier. Pour ce qui est de la Ligue des champions, ben on repassera. Avec un attaquant de classe internationale, qui est enfin arrivé dans l'effectif marseillais : Loic Rémy, 22 buts en championnat.

OLYMPIQUE DE MARSEILLE | Karl Duquesnoy

L'assurance tous risques de l'OM, c'est son coach. La Dèche, voilà un gars qui assure. Les Marseillais sont mieux que « dans le coup », d'autant plus que la concurrence n'est pas très rude en France. Avec un gars comme Diarra dans l'entre jeu, ils sont enfin parfaitement équilibrés. Qui aurait parié, en début de saison, sur un doublé Ligue des Champions - championnat ?

PARIS SAINT-GERMAIN | Fred Proust

Cette fois, c'est bon. Le PSG justifie son statut de favori mais je dirai, non pas par rapport à un investissement de mammouth mais curieusement, par rapport à la saison dernière. Un champion s'appuie toujours sur une dernière saison solide, c'est la règle, et ce fut le cas avec le PSG l'année dernière. Charnière solide, récupération efficace, rien n'a changé sauf que désormais, il y a du talent devant et en France, la recette "abnégation-talent" suffit largement. Mais encore une fois, c'est la saison passée qui a permis de poser les bases du succès, il ne faudrait pas que le Prince l'oublie.

OLYMPIQUE DE MARSEILLE | Titus

Son départ en boulet de canon fait de l’OM, dès la trêve hivernale, le favori du championnat. Un petit coup de mou pendant la coupe d’Afrique et puis un final digne d’un sprinter avec le PSG dans le rétro. Ajoutée à cela, la traditionnelle et indispensable  « chatte » du champion. Ayew et (Rémy qui plante 22 buts) emmènent une attaque de feu. Gignac revient bien. Derrière Mbia domine de la tête et des pieds attirant la convoitise des grands clubs européens. On parle d’une statue de DD à côté de « la bonne mère ».

La Rédaction