Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Pep a-t-il la clé ?


Inutile de dire qu'à l'aube de ce troisième clasico, Mourinho a pris un léger avantage sur son homologue barcelonais. Semant le doute dans la tête de Pep ? Réponse ce soir.


Pep a-t-il la clé ?
Inconsciemment, c'est vers José Mourinho que tous les regards se tournent à l'approche de ce duel au sommet, qui fait baver l'Europe entière. Plus volubile, provocateur à souhait et usant du bluff comme le meilleur joueur de poker du monde, il excite l'assemblée. Pourtant ce soir, c'est peut-être Pep Guardiola qui va surprendre tout son monde. Silencieux, concis dans ses propos, son visage ne trahit pas ses émotions. Mais il est évident que même s'il assène qu'il ne variera pas d'un iota son shéma et son style de jeu, il a forcément retenu la leçon des deux dernières confrontations contre les "Galactiques".

Comment jouer sans Iniesta ?

Via conférences de presse interposées, les deux techniciens "s'allument" un peu. Quid de l'absence d'Iniesta, dont Mourinho doute quelque peu, tandis que Pep redoute l'arbitrage portugais. Sur le terrain, si Guardiola doit se passer de son stratège, la donne n'est forcément pas la même. On peut penser à Keita pour le remplacer. Mais il faut également lorgner du côté gauche de la défense blaugrana, où en comptant les blessures d'Abidal, Adriano et Maxwell, ce devrait être Gabriel Milito le titulaire.

Quelles compos ?

Elles décideront forcément du schéma tactique des deux équipes. Mourinho dit avoir trouvé la solution, tandis que Pep Guardiola assure qu'il ne redoute pas son adversaire et que le Barça s'imposera avec son style. Ecoutons plutôt celui qui est considéré comme un demi-Dieu dans la cité catalane, le roi Johan Cruijff (himself) : "Si le Real se croit meilleur, tant mieux pour le Barça. Le Barça était et reste meilleur que le Real. Si ce n'était pas le cas, le quasi-champion de Liga serait Mourinho et non Guardiola. Tant que le Barça fait ce qu'il a à faire, tout ce que fera le Real ne servira à rien". Un soutien inconditionnel pour Pep, qui aura forcément entendu les paroles du Maître!

Mack Bolani