Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Pays-Bas, la pression monte


On pourrait assister dès ce soir à la première grosse surprise de cet Euro...


Défaite interdite

En s'inclinant à la surprise générale contre le Danemark lors de leur entrée en lice, les joueurs de Bert van Marwijk se sont mis en très grosse difficulté. Une défaite ce soir contre l'Allemagne et les Oranje seraient quasiment éliminés. En effet il faudrait un énorme concours de circonstances pour qu'ils arrachent leur qualification au troisième match. Déjà que le Danemark perde contre le Portugal. Le match se jouant à 18H, les Bataves connaîtront le résultat avant d'affronter l'Allemagne. L'Allemagne serait qualifiée et la seconde place se jouerait entre les Portugais, les Danois et les Pays-Bas. Ces derniers devront alors battre les Portugais pendant que les Danois s'inclinent face à la Mannschaft ! Tout se jouerait alors au goal-average. Mais on peut très bien également retrouver les quatre équipes ce soir à égalité en cas de victoires conjuguées des Portugais et des Néerlandais. Si les Oranje partagaient les points avec l'Allemagne, pendant que le Danemark bat le Portugal, les Nordiques seraient qualifiés et tout se jouerait entre Néerlandais et Germains au dernier match. Tout en sachant qu'un nul qualifierait ces derniers. Tout ça pour dire quoi ? Que si les Pays-bas veulent avoir leur destin en main, ils seraient bien inspirés de s'imposer ce soir.

Caprices de riches

Avant cette rencontre si importante, les polémiques vont bon train dans les deux camps. Côté Germain, le buteur Mario Gomez est sous le feu des projecteurs et essuie un lot de critiques impressionnant. Lui qui a pourtant inscrit l'unique but contre le Portugal, mais à qui on reproche de ne pas assez peser sur le jeu et de se montrer trop maladroit. Outre-Rhin, on lui préfère le vétéran et idole du peuple, Miroslav Klose. Qui pourrait bien être titulaire ce soir... De son côté Bert van Marwijk, bien qu'il s'en défende, doit gérer le cas Huntelaar. A qui il préfère à la pointe de l'attaque le Gunner Robin van Persie. Pas forcément choquant en soi... sauf quand on s'incline devant le Danemark sans marquer de but ! Quel choix fera le technicien néerlandais ? Rester fidèle à ses convictions ? Sacrifier van Persie, ou associer les deux buteurs dans une rencontre où il faudra marquer à tout prix ? Réponse ce soir. On ne plaindra pas pour autant les deux sélectionneurs. Nombre de leurs confrères se contenteraient largement de pouvoir disposer d'une telle qualité de choix...