Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Par derrière, Chelsea est passé devant !



On a assisté à un petit miracle ce soir. Alors que Chelsea était sorti vainqueur du match aller, le monde du ballon rond donnait le Barça en finale. Sur leur terrain, les catalans ne s'attendaient sans doute pas à un tel scénario...

Chelsea, comme à l'aller, se place en 4-4-1-1 au coup d'envoi. A la première minute de jeu, Di Matteo décide de changer de tactique et passe en 8,5-0,5-1. Choix payant en début de match, puisque Barcelone ne parvient pas à trouver la faille.

Mais à la 35ème minute et après la blessure de Cahill, les locaux vont égaliser. Sur une belle action conclue par Busquets, Barcelone prend les devants. Quelques minutes plus tard, un évènement vient bouleverser la partie. Terry est expulsé et on ne donner plus cher de la peau de Chelsea, qui ne joue plus qu'avec un réel défenseur central, Ivanovic. Quelques minutes plus tard, les catalans vont logiquement doubler la mise. Cette fois, c'est Iniesta qui, juste avant la mi-temps, trouve le but. Mais alors que les joueurs vont rentrer au vestiaire, Ramires part seul au but ! Il lève la tête, tranquillement, et lobe Valdez, tranquillement. Il fête son but, tranquillement, et rentre au vestiaire, pas mécontent ! 2-1 à la pause, Chelsea aimerait terminer le match sur ce score.

On reprend, et les blues vont vite trembler. Le meilleur défenseur du club, Drogba, tacle Fabregas dans le rectangle. L'espagnol ne se fait pas prier et tombe. Vraiment touché ou pas, on s'en tape. En tout cas, c'est penalty ! Messi pose le ballon sur le point d epenalty et montre sa principale différence avec Ronaldo. Cr7, celui qui n'est qu'un tireur de pénos, les marque ! D'un grand « Paf » qui a résonné dans tout le stade, Messi a faillit.

Les Dieux sont bleus ce soir, Chelsea compte en profiter. Avec 3 faux défenseurs, un attaquant reconverti et des milieux dans le rectangle, Chelsea donne tout. Le Barça, peu révolté, n'attaque que timidement, même si en nombre. Finalement, on se dit que Chelsea est l'équipe la plus proche du but. Finalement, après la rentrée de Torres, on va enfin voir un dernier but. Lui-même lancé dans le dos d'une défense qui s'est visiblement trompé de rectangle, il a 30 mètres pour mettre Valdez dans le vent. S'il rate, il est définitivement fini. S'il marque, El Ninon est un petit héro. Il fixe Valdez, le dribble. Mais quand Torres est seul face au but vide, le suspens est identique à une séance de penalty entre la Zambie et la Côte d'Ivoire ! Finalement, Torres la pousse bien au fond, et coupe tout suspens !

Maintenant lâches vous ! Si vous pleurez le barça et haïssez Chelsea ou si vous détestez le barça et vénérez les blues depuis quelques minutes, n'hésitez pas

Brandon Lattuca