Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


PSG : Quatarira bien qui rira le dernier !


Nous voilà dans le plus beau des théâtres, là où toutes les tragédies se jouent, je veux parler du grand capital.


Il y a une semaine de cela, le bel antoine Kombouaré se réjouissait de conquérir enfin sa belle, sa promise, sa… duchesse : la belle et divine Ligue des Champions.

A lui, la cassette remplie d’or. Il pourrait enfin mettre un nom sur ses rêves si longtemps enfouis, à commencer par le lutin Kevin Gameiro. On lui promettait d’autres guerriers valeureux tels Matuidi, Payet et même une pointure européenne. Désormais, ses désirs seraient des réalités.
Il rentrait chez lui, le cœur léger, embrassait sa femme et ses enfants.
Non, fini le temps des vaches maigres, à lui la gloire et le beau jeu sur cette terre promise :
PARIS ! TFFFFFFFOUUUUU TFFFFFOUUUU ! TFFFFOUUUUU !
PARIS ! TFFFFFFFOUUUUU TFFFFFOUUUU ! TFFFFOUUUUU !


Il y a une semaine de cela encore, le fier Robin (Leproux), défenseur de toutes les causes arborait le plus beau des sourires en compagnie de sa nouvelle conquête, l’avant centre numéro 2 de l’équipe de France, sieur Gameiro, maillot du PSG à la main tel un étendard.
Il souriait face caméra, heureux d’avoir tant souffert et d’être aujourd’hui enfin débarrassé de tous ces tourments.
Grace à ce prince providentiel venu de ces terres inondés de sable et gorgées de soleil : Prince Tamim Bin Hamad al-Thani,

Sûr que l’on imagine le bel Antoine et le fier Robin se donner l’accolade ce jour là, ce jour béni, dans un coin du Parc des Princes, le si bien nommé.


Seulement voilà, c’est ici que s’arrête l’histoire, on referme le livre et bonne nuit les enfants. Le conte de fée, ce sera pour une autre fois.

Oh noooon ! Et ben si !!!!!!
Tamim bin quelque chose, il veut bien mettre des millions mais par contre, c’est lui qui paye les auteurs.
Kombouaré, il est sympa mais il n’a rien gagné et Leproux, j’en ai rien à foutre, de toute façon, j’écoutais pas RTL !
A partir de maintenant, ce sera Leonardo aux commandes avec l’entraineur qu’il veut et les joueurs qu’il veut.
Un peu comme à Manchester City ? Non pas, un peu ! COMME à Manchester City !
Ou comme à Chelsea ! Enfin comme vous voulez mais pas comme le PSG d’avant, c’est à dire comme une équipe qui devient championne dans son pays et qui va en demi finale de la ligue des Champions.
Voilà. D’autres questions ?...
Heu… Et les supporters ?...
Beh les supporters, ils seront contents si on est champion, nan ?...
Heu… si.

Fin de l’acte 1.

Fred Prout