Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


PSG : Pastore confirme


"Vous pouvez dire officiellement que je vais être un joueur du Paris Saint-Germain" assure le milieu argentin de Palerme sur le site de la société d'agents qui le représente, Dodici Corporation...


Abondance de biens ne nuit pas...a-t-on coutume de dire. Avec l'arrivée imminente de Javier Pastore - il n y a plus besoin que de passer la visite médicale et d'examiner quelques détails - le PSG en devient hégémonique sur le marché des transferts en France. Les Quataris sortent le chéquier au gré des désirs de Leonardo, qui bâtit l'équipe à sa guise. Pour pouvoir rivaliser à court terme avec les grands d'Europe. Car le Brésilien a des ambitions qui franchissent allègrement les frontières nationales.

Ne pas mettre la charrue avant les boeufs...

A la décharge de Leonardo, on peut lui reconnaître l'élégance de fournir à Kombouaré les outils nécessaires pour atteindre ses objectifs...qui seront forcément démesurés. D'entrée une qualif pour la Ligue des Champions, voire direct le titre ! Va quand même falloir maîtriser cet effectif pléthorique, surtout en qualité. Les résultats seront la première clé qui ouvrira la voie de la réussite et de la sérénité au bon Tonio. Car après Strasbourg, Valenciennes et un PSG version montagnes russes, Kombouaré va devoir franchir un big step ! Et avoir d'autres susceptibilités à gérer. Pas de tout repos.

Un banc en or

L'excuse qui revient souvent sur le tapis, quand la saison a été plutôt pas mal mais que t'as pas réussi à gagner, c'est que ton banc manquait de profondeur. Parti comme c'est, l'intendant va plutôt devoir rajouter quelques strapontins !! Des migraines se profilent à l'horizon pour l'entraîneur parisien...qui ne s'en plaindra pas. Surtout que la rumeur Berbatov commence à s'amplifier chaque jour un peu plus. Si Kombouaré dispose de l'intégralité de l'effectif pressenti, y en a quelques-uns qui risquent vite de tirer la gueule à l'annonce des compos. Ah au fait ami lecteur, à propos de compo, peux-tu me donner la tienne, avec le banc bien sûr, parce que moi ça m'fout déjà le mal de tronche !!