Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Olympique de Marseille - Bayern Munich


Mercredi 28 Mars, Olympique de Marseille-Bayern Munich, quart de finale aller de Ligue des Champions. Même télé, même canapé.


1 ère Mi-Temps :

- Allez l’OM, on y croit !

- Vont peut-être pas y croire longtemps.

- Suffit d’un but. Sur un malentendu, ça peut marcher.

- Pas faux.

- C’est moche cette tribune vide.

- On est à Marseille quand même, merde !

- Ils rénovent et vu que là-bas c’est doucement le matin et pas trop vite l’après-midi…

- Tout de suite, les préjugés.

- Bah quoi ? Ils préfèrent aller à la plage quand y’à du soleil, normal.

- Problème, il fait beau 350 jours par an.

- Ohhhhh Rémyyyy ! Putain, il arrive à la mettre à côté !

- Il va pas avoir 50 dans le match.

- Surtout que Neuer n’est pas venu là pour faire d’la figuration.

- C’est qui le mec qui ressemble à Dugarry dans les cages de l’OM?

- Andrade.

- Connaît pas.

- Un jeune du centre de formation ?

- Non, 3ème gardien, pas joué depuis 14 mois, 32ans.

- Sacré pari.

- Le match de sa vie.

- Si l’OM continue le match sans garder le ballon, il aura du taf !

- C’est vrai qu’ils en chient à sortir la balle.

- Ca peut se jouer sur un coup de pied arrêté.

- Sur un contre.

- Un auto-goal.

- Un coup de génie de Valbuena.

- Houhouuu, on parle du Bayern en face, pas un club de DH.

- C’est clair qu’ils ont une équipe de fous les Allemands.

- C’est pas des culs de jatte, c’est sûr.

- Y’a main là !

- Oh l’arbitre, t’as perdu ton sifflet ?!

- Putain le contre…

- Et merde !!! Fais chier !

- Gomez, comme d’habitude, tu l’vois pas 42 minutes et sur son seul ballon exploitable, il te la met au fond à la 43ème.

- Leur seul tir cadré.

- C’est moche, juste avant la mi-temps.

- C’était à prévoir…

- Laurent, ferme la merci !

- En même temps, le sosie de Dugarry aurait pu la chopper.

- Laurent, stop !

- Non mais sans déconner, entre l’erreur d’arbitrage et celle du gardien, 2 fautes de main dans la même action. Faut le faire !


Mi-temps :


- Clope dehors ?

- J’te suis.

- J’vais sur Facebook moi, je vous attends à l’intérieur.

- Comme tu veux Laurent.

- Fait nuit noire ce soir.

- Hein ?

- Le ciel est bien noir ce soir.

- Ouais.

- Y’à plein d’étoiles pourtant.

- Ouais.

- Pourrait faire un peu moins sombre.

- Euuh, ouais

- Tu crois qu’il va faire beau demain ?

- Ch’ais pas. En tout cas, ca va reprendre madame Soleil, rentre !


2ème mi-temps :

- Putain, on a raté 5 minutes avec tes conneries d’étoiles!

- Pas grave toujours 1-0.

- Faut au moins en mettre un, histoire de garder un peu d’espoir.

- Attends Gignac s’échauffe !

- Me dit pas que la Desche veut le foutre devant ?

- Faut croire que si…

- Et Brandao ?

- Il s’étire le dos, il va rentrer dans quelques minutes.

- Nooon ! Pas le 2ème ! Merdeeee !

- Bah si.

- P’tin, c’est con à dire, mais il est beau.

- Au millimètre la remise sur Robben.

- Plus très jeune, mais quel joueur !

- 2-0, ça va être chaud, faudrait pas que ça se termine en correction.

- Rhooo, et l’autre blaireau avec sa super question de merde !

- Trop recherché en plus, le nom du buteur de la 1ère mi-temps, c’est écrit en gros tous les quarts d’heure.

- C’est TF1… et 0.56€ par SMS que t’envoies.

- Faut bien payer le mec sur la pelouse pour savoir la température au Vélodrome et si la pelouse a subit l’arrosage d’avant-match.

- Le salaire de Liza surtout !

- Pour raconter des conneries et le nom des joueurs pendant 90 minutes, le dernier des cancres pourrait le faire.

- Toi par exemple ?

- Certainement.

- C’est marrant d’envoyer Valbuena, 1m67, pour récupérer un centre de la tête.

- Il la touche quand même.

- 3 mètres au-dessus.

- Ouais, mais il la touche quand même.

- Bon, reste le match retour, faudra gagner 3-0.

- Autant dire que c’est perdu.

- On verra bien, il reste une chance d’y croire, alors moi j’y crois.

- T’es bien le seul.

- Sur cette connerie aussi grosse que toi, j’me tire.

- Pareil, salut !

- Ouais, tchao les mecs à la semaine prochaine !

Rendez-vous jeudi prochain, même canapé, même télé