Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


OM - LOSC vu des tribunes


Foutebol te fait vivre tous les lundis l'affiche du dimanche vue des tribunes par la voix de ses supporters. Aujourd'hui la rencontre entre l'OM et Lille.



Choc de champions

Les deux derniers champions de France face à face au Vélodrome, l'affiche s'annonce alléchante. Défaits à Lyon mercredi en quart de finale de la coupe de la Ligue, les Dogues, invaincus à l'extérieur, n'ont pas droit à l'erreur, sous peine de vivre leur plus mauvaise semaine de la saison. L'OM, qui vient d'engranger 13 points sur 15 possibles, réalise une remontée impressionnante.

Valbuena, le petit Messi

OM - LOSC vu des tribunes
Pour René Poutet, président du Handifanclub de Marseille tout n'est que bonheur aujourd'hui. Et il voit dans l'extraordinaire parcours que réalise son équipe, comme un heureux présage; " Soulignons tout d'abord que nous avons battu Lille, qui est le champion de France sortant, donc pas du tout une équipe bidon. Aujourd'hui, l'OM a également la chance de disposer de deux joueurs en très grande forme : Rémy et Valbuena. Je n'ai pas peur de dire que ce dernier est une sorte de petit Messi" Quant à Rémy, il a inscrit les deux buts olympiens (victoire 2-0). C'est lui qui a le plus impressionné Jean-Philippe, 24 ans, supporters lillois venu encourager les siens en avion!

Pas de déplacement officiel

" Mille kilomètres séparant les deux villes, les quelques 200 supporters lillois sont venus par leurs propres moyens, explique Jean-Phillipe. Une grande majorité faisant partie de l'association Dogues du Rhône. On était tous parqués en haut de la tribune Ganay, réservée aux visiteurs. Une vue privilégiée pour admirer le jeu de Loîc Rémy. Extraordinaire dans ses déplacements, c'est lui qui nous a fait le plus de mal avec Valbuena. Mais je reste déçu quant à l'ambiance du Vélodrome. Je m'attendais à saigner des oreilles (sic).

Brandao ovationné

Pas tout à fait l'avis de René. " Sans être l'ambiance des grands soirs de coupe d'Europe, on a vécu une soirée comme on les aime. Les supporters ont répondu présents, pour preuve l'ovation réservée à Brandao lors de son entrée. C'est d'ailleurs en seconde période qu'on a fait la différence. On a poussé en première, et concrétisé en deuxième. L'OM réalise en ce moment un parcours digne d'un champion. Et je n'ai pas peur de dire aujourd'hui que nous allons terminer champions de France. Neuf points de retard, c'est rien. On nous voyait descendre en L2 il y a quelques mois, et on critiquait nos joueurs. Aujourd'hui, ils font tous taire leurs détracteurs. On a beau ne pas posséder le banc de touche du PSG, on a une énorme envie et on déploie du beau jeu. Je tiens à remercier des joueurs comme Mandanda et Amalfitano, sans oublier Benoît Cheyrou qui est le parrain de notre association.

La semaine noire du LOSC

Côté Lillois l'heure n'est évidemment pas à l'euphorie." On vient de vivre une semaine noire, constate Jean-Philippe. La prestation de ce soir est bien sûr décevante. Les absences en défense de Debuchy, Basa et Béria nous ont été préjudiciables. Même si Landreau et Chedjou, qui a sauvé deux ballons sur la ligne, ont réalisé un gros match. Et devant, Jelen ne fait pas oublier Moussa Sow. On peut aussi avoir de gros regrets sur le face à face perdu par Hazard devant Mandanda. Ce soir il nous aurait fallu Rémy (rires), un joueur qui mérite largement sa place en équipe de France."

OM - LOSC vu des tribunes