Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


"Mou", le sorcier


Adulé ou détesté, le technicien portugais n'en a cure. Provocateur à l'extrême, il reste un guide capable de transcender ses troupes. Si le personnage peut gêner, son palmarès inspire le plus profond des respects.


Une aura surdimensionnée.

Mourinho - Flickr
Mourinho - Flickr
Rarement un entraîneur n'aura engendré un tel sentiment d'identification. On ne dit plus le Real a gagné, mais Mourinho a gagné. Comme on le disait hier pour l'Inter de Milan et avant-hier pour Chelsea!! Si l'on excepte avant lui Helenio Herrera et son "catenaccio" ou Rinus Michels inventeur du "football total", jamais un système voire un club n' a autant été dépendant de son gouvernant. Le doute qui peut subsister dans ton esprit quant au poids de l'entraîneur (cf http://www.foutebol.com/admin/page/2911562/ )reste légitime. Mais s'il est bien fondé, José Mourinho en est l'exception.

4 coupes dans 4 pays différents!

Son système n'a pas encore de nom, si ce n'est de remporter des titres. Mais j'ai bien peur qu'à la vitesse à laquelle il les collectionne, il ne devienne le sien!! C'est quoi son système ? Du Mourinho!! On joue comment aujourd'hui ? En Mourinho. Car la seule obsession de José, c'est de remporter des titres. Il s'est fait un spécialiste de la coupe. Car les matchs à élimination directe ou couperet, il maîtrise plutôt bien. Quand on remporte la coupe de son pays au Portugal, en Angleterre, en Italie ou en Espagne, les mots "hasard" et "coïncidence" on oublie mon gars!!

Il a mis le doute dans la tête du Barça.

La récente victoire en coupe du roi mercredi soir, l'aura conforté dans ses choix. Manichéen d'un soir, il aura opposé à la fluidité technique des Catalans, une rigueur et un engagement total, parfois limite. Nul doute que la fessée qu'il a reçue par ces mêmes adversaires en début de championnat (0-5) l'aura fait réfléchir. Car aujourd'hui il a gagné. Encore, serai-je tenté de dire. Alors oui Mourinho peut offrir au Real sa 10ème Ligue des Champions. Et on a hâte d'assister aux deux prochaines joutes européennes, pour voir ce qu'il va nous sortir de son chapeau.