Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Montpellier - Lille vu des tribunes


Foutebol te fait vivre en exclusivité tous les lundis l'affiche du dimanche soir vue des tribunes par la voix de ses supporters. Tous les matchs ayant eu lieu à la même heure, la rédaction de Foutebol a porté son choix sur le choc au sommet entre Montpellier et Lille.



Sold out à la Mosson

Logo Kop Wolf 34
Logo Kop Wolf 34
Morgan, vice-président du Kop Wolf 34, entame sa troisième année comme capo de son groupe de supporters. " Je suis la plupart du temps dos au but et je fais chanter les 100 membres de notre Kop. On vise les 150 à 200 pour la saison prochaine. Hier soir c'était une ambiance de folie. Identique à celle contre Strasbourg lors de notre dernière accession en Ligue 1. Pour l'occasion, on a déployé un tifo de 21 mètres de long qui couvrait toute notre tribune. Un tifo étoilé en référence à la Ligue des Champions où était inscrit " On l'a rêvé vous l'avez fait". Il a été réalisé tardivement car notre dessinateur était absent. Mais on en a trouvé un autre qui a su le confectionner en trois jours; Vraiment super. A la fin du match, on avait comme consigne de ne pas envahir le stade, afin de mieux fêter l'évènement avec les joueurs. Ça ne m'a pas empêché de pleurer comme un bébé tant la tension et le dénouement étaient énormes."

1000 kilomètres en J9

Teddy, 22 ans, est membre des Dogues Virage Est depuis plus de dix ans. Pour lui pas question malgré la distance de rater une pareille occasion d'encourager son équipe. " On est parti à 14 répartis dans deux J9. Il n'y avait pas de déplacement organisé et c'est donc en voiture que tout le monde s'est déplacé. On est parti le samedi à 22H30 pour arriver à Montpellier vers 10H30 du matin. Ça nous a permis de boire un coup en terrasse puis profiter de la plage et nous baigner. Ensuite on a rejoint le stade, mais nous avons été gêné par le cortège de la Butte Pailade qui fêtait ses 20 ans. Arrivés à la Mosson, on s'est installé en parcage visiteurs, en compagnie des Dogues Devils. On a bien été accueilli par quelques insultes mas rien de bien méchant. On s'est retrouvés à 250, avec beaucoup d'expatriés lillois qui avaient fait le déplacement. On a sorti les drapeaux, et puis chanté comme d'habitude les traditionnels " Allez le LOSC allez" et " LOSC notre fierté. Mais à chaque fois qu'on donnait de la voix on se faisait siffler.

Giroud homme du match

Situé à côté du parcage visiteur, juste en face de la Butte Paillade, le Kop Wolf 34, bien que jeune de quatre ans, a vécu le match intensément. " On était crispés au début, remarque Morgan. C'était une rencontre où il n'y a pas eu beaucoup d'occasions franches. Un coup franc d'Hazard pour Lille, et une belle tête de Giroud claquée par Landreau en notre faveur. Lille en a peut-être eu plus que nous. Mais à la fin, quand Giroud se déporte sur la gauche, je me demande ce qu'il va faire. Et là, je le vois, à l'arrache délivrer la passe D pour Aït-Fana. Quelle lucidité après tout le boulot qu'il a fait tout au long de la rencontre !! En plus c'est un joueur qui a disputé presque tous les matchs. Chapeau. Car il faut bien se rendre compte qu'au delà des buts qu'il marque, comment il pèse sur les défenses. Même s'il marque un peu moins depuis quelques tepms, pour moi, un but contre Lille dans les arrêts de jeu dans de telles circonstances, ça en vaut quatre."

Une rencontre crispée

" On a assisté à une rencontre crispée, où en terme de possession c'était du 50/50, même si Montpellier s'est créé les meilleures occasions, analyse Teddy. Devant, on n'a pas su les mettre en danger, mis à part un coup franc d'Eden. Mais Landreau nous a sorti de belles parades. il y avait beaucoup de nervosité. De toute façon, si nous voulions espérer encore un peu accrocher le titre, il nous fallait absolument une victoire. Et on y a cru dans les cinq dernières minutes pendant lesquelles on a vu que Montpellier était cuit. C'est à ce moment là qu'on a le plus poussé dans les tribunes, car on sentait vraiment qu' on pouvait marquer. Le bloc montait bien, et on s'est fait prendre en contre. Alors là, ça a été le KO total dans le parcage."

La fête place de la comédie

" En ce qui me concerne, explique Morgan, je n'ai pas traîné après la rencontre. Car rien n'est encore fait. Ça peut aller très vite. Imaginez qu'on perde à Auxerre ! On aurait fait tout ça pour rien ! Même si je ne vois pas comment on pourrait perdre à Auxerre. On s'est retrouvés sur le parking avec les chaînes TV qui sont venues nous voir. Y compris les radios qui m'ont appelé. Nos derniers adversaires avaient été accusés d'avoir levé le pied contre nous... On a pu ainsi remettre les choses à leur place. Mais la nuit a quand même été très longue. Tous les gens du stade ont rejoint ceux qui se trouvaient place de la comédie, qui n'avaient pas pu obtenir de places, La semaine prochaine, si tout se passe bien, une grande fête est prévue à cet endroit."

On se contentera de la 3ème place

"Après la rencontre,tous forcément déçus, on a dû attendre une quarantaine de minute, pour la sécurité. Puis on a été escortés jusqu'à l'autoroute où les gendarmes nous ont lâchés. On devrait arriver à Lille vers 14H, après une deuxième escale juste avant Paris. Mais beaucoup dorment encore dans le J9. La fatigue est encore plus grande après une défaite. Disons qu'il s'agit d'un retour très calme. On se consolera avec la 3ème place même si on espérait mieux. Mais on sait que les joueurs voudront terminer la saison par une victoire contre Nancy dès dimanche."