Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Montpellier - Caen vu des tribunes


Foutebol te fait vivre en exclusivité tous les lundis l'affiche du dimanche soir vue des tribunes par la voix de ses supporters. Aujourd'hui la rencontre entre Montpellier et Caen.


De l'ambiance à la Mosson

ARMATA ULTRA
ARMATA ULTRA
Paris vainqueur dans l'après-midi à Dijon, les Montpelliérains n'avaient pas d'autre choix que de l'emporter pour rester au contact. Pour le Stade Malherbe de Caen, un petit point aurait été le bienvenu. Mais les trois réalisations d'Aït-Fana, de Camara et Giroud, ont validé la supériorité montpelliéraine. Au delà de la victoire, Dony des Armata Ultra a surtout aimé l'ambiance. " On était quand même 15 000 à la Mosson. Ce n'est pas rien pour un club comme nous, surtout quand la rencontre est télévisée. Ça fait plaisir, car hier on a bien respiré l'ambiance des grands soirs. On a assisté à une très bonne première mi-temps, où il n'aura manqué que les buts. Caen s'est bien défendu et possédait un gardien (Alexis Thébaux) en état de grâce."

Caen rate le coche

MNK - Malherbe Normandy Kop
MNK - Malherbe Normandy Kop
Côté caennais, une trentaine de fidèles du MNK, avaient fait le déplacement par leurs propres moyens. " Il n'y avait pas de voyage officiel organisé, précise Christophe, commentateur pour VFM présent en tribune de presse. 900 kilomètres un dimanche soir, pour les gens qui travaillent ce n'est pas possible." Christophe aura tout le temps dans l'avion du retour, de consoler son gardien Alexis Thébaux, héros malheureux du match. " Il était complètement frustré et ça se comprend. Il a d'abord repoussé l'échéance au prix de parades extraordinaires, et il prend trois buts malheureux. Sur le premier, il fait un premier arrêt au milieu d'une défense amorphe. Le deuxième provient d'une énorme erreur défensive, et le dernier est sur pénalty. Mais Caen a eu de grosses occases en première période, et les a gâchées."

Une seconde mi-temps à sens unique

L'ouverture rapide d'Aït-Fana après la pause, allait complètement changer la physionomie de la rencontre. " C'est sûr que ça nous a aidé, convient Dony. Mais leur gardien a fait quelques miracles. Dans le contenu ce n'était quand même pas mal. On n'a rien lâché. C'était une vraie équipe de champions. Quoi qu'il arrive désormais, on aura réalisé une saison historique. Je pense que les trois prochaines rencontres vont être déterminantes pour la suite du championnat. Si on réalise un sans faute, on pourra afficher clairement nos ambitions. Mais ça commence à sentir bon pour la Paillade."

Nabab fait le mauvais choix

Je pense que le tournant du match se situe juste avant la pause, regrette Christophe ? Caen joue un trois contre deux, et plutôt qu'un petit ballon à Hamouma, Nabab fait un centre en cloche. Je ne dis pas qu'on aurait gagné la rencontre, mais si on avait marqué, ça aurait sûrement changé beaucoup de choses. Maintenant il va falloir s'accrocher jusqu'au bout, car derrière, les autres équipes ne lâchent rien. Après Montpellier nous allons recevoir le PSG. Les deux premiers coup sur coup, ce n'est pas vraiment un cadeau."

Un peu dégoûté quand même

"Maintenant, on va commencer à préparer le déplacement à Marseille, car dans des cas comme celui-là, on s'y prend à l'avance. Mais on vient de recevoir une très mauvaise nouvelle. L'OM ne veut mettre à notre disposition que le petit parcage de 400 supporters. Sur ce coup, ils ne jouent vraiment pas. C'est nettement insuffisant, car nous pourrions être dix fois plus nombreux. On est quand même un peu dégoûtés." On le serait à moins.