Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Mondial féminin : Le Japon au firmament


Dominer n'est pas gagner. Les Américaines en ont fait la cruelle expérience contre des Japonaises qui sont allées au bout d'elles-mêmes.


Il y avait Omar et Fred, il y a désormais Homare Sawa ! La capitaine japonaise aura tout raflé : meilleure joueuse du tournoi, meilleure buteuse (5 buts), prix du fair-play et championne du monde. Excusez du peu ! Dimanche après-midi, à la tête d'une formation dominée de bout en bout par les Américaines, elle a su transmettre sa hargne et son courage à ses coéquipières, s'offrant le luxe d'égaliser à trois minutes de la fin des prolongations. Car les Nipponnes sont revenues par deux fois du diable Vauvert, pour finalement s'offrir une improbable séance de tirs au but, où leurs nerfs ont fait la différence.

Domination de tous les instants

Dire que les joueuses de Pia Sundhage peuvent nourrir des regrets, relève du doux euphémisme, tant elles auront dominé les débats tout au long de cette finale. Trois tirs sur les poteaux, une palanquée d'occases, des arrêts de la gardienne Ayumi Kaihori, j'en passe et des meilleurs. Quand on pense qu'il a fallu attendre la 69ème minute pour voir l'ouverture du score par la jolie Alex Morgan, d'une jolie frappe croisée, on se dit alors que les Américaines avaient fait le plus dur. On dit à juste titre que le premier but est toujours le plus difficile à marquer. C'était sans compter sur une soudaine fébrilité défensive entre Ali Krieger et Rachel Buehler, qui permettait à l'opportuniste Aya Miyama d'égaliser complètement contre le cours du jeu (81e). Cela permettait aux Japonaises d'obtenir le droit de disputer les prolongations. Au cours de celles-ci, les Américaines poursuivaient leur domination, justement concrétisée par un second but d'Abby Wambach (104e). Là, on se dit que ça allait devenir très compliqué pour les Nipponnes. Et pourtant, suite à un corner, l'inévitable Homare Sawa mystifiait la défense et égalisait (117e). Renversant ! Après une telle réussite, on sut que plus rien ne pouvait arriver à ces courageuses Japonaises durant la séance de tirs au but. Ce qui se vérifia...

La fiche

JAPON - ETATS-UNIS : 2-2 a.p. (3 tab à 1) (0-0, 1-1)

Francfort (Commerzbank Arena)
Temps nuageux - Terrain excellent
Spectateurs : 48 817

Arbitres : Bibiana Steinhaus (ALL) assistée de Katrin Rafalski (ALL) et de Marina Wozniak (ALL).
Buts pour le Japon : Aya MIYAMA 81', Homare SAWA 117'
Buts pour les Etats-Unis : Alex MORGAN 69', Abby WAMBACH 104'
Avertissement : Miyama 97' pour le Japon.
Exclusion : Iwashimizu 120+1' pour le Japon

Tirs au but : Boxx (arrêté), Miyama (1-0), Lloyd (au dessus), Nagasato (arrêté), Heath (arrêté), Sakaguchi (2-0), Wambach (2-1), Kumagai (3-1)

JAPON : 21-Ayumi KAIHORI ; 2-Yukari KINGA, 3-Azusa IWASHIMIZU, 4-Saki KUMAGAI, 15-Aya SAMESHIMA, 6-Mizuho SAKAGUCHI, 10-Homara SAWA, 11-Shinobu OHNO (18-Karina MARUYAMA, 66e) 8-Aya MIYAMA, 9-Nahomi KAWASUMI, 7-Kozue ANDO (17-Yuki NAGASATO 66'). Entr.: Norio Sasaki.
Non utilisées : 1-Nozomi YAMAGO, 5-Kyoko YANO, 12-Miho FUKUMOTO, 13-Rumi UTSUGI, 14-Megumi KAMIONOBE, 16-Asuna TANAKA, 19-Megumi TAKASE, 20-Mana IWABUCHI

ETATS-UNIS : 1-Hope SOLO ; 11-Ali KRIEGER, 19-Rachel BUEHLER, 3-Christie RAMPONE, 6-Amy LE PEILBET ; 10-Carli LLOYD, 7-Shannon BOXX, 15-Megan RAPINOE (17-Tobin HEATH 114'), 12-Lauren CHENEY (13-Alex MORGAN, 46e), 20-Abby WAMBACH. Entr.: Pia Sundhage.
Non utilisées : 2-Heather MITTS, 4-Becky SAUERBRUNN, 5-Kelley O HARA, 8-Amy RODRIGUEZ, 14-Stephanie COX, 16-Lori LINDSEY, 18-Nicole BARNHART, 21-Jill LOYDEN

Okuri Mamisoto