Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Mondial Féminin : Les Bleues déroulent


Les joueuses de Bruno Bini n'ont pas fait de détail face à la 6ème nation mondiale. Les voilà désormais qualifiées pour les quarts de finale...


Francia v Nigeria, Alemania 2011 - Louisa Necib - Flickr -  americanistadechiapas - CC
Francia v Nigeria, Alemania 2011 - Louisa Necib - Flickr - americanistadechiapas - CC
Après la difficile victoire enregistrée face au Nigéria, on était tous impatients de voir comment allaient réagir les Françaises, face à une équipe présente à toutes les coupes du monde depuis sa création. Et bien on a été servis. Le défi physique imposé par les Canadiennes, les Bleues s'y attendaient. De là dépendait la clé de la réussite. Et bien les Françaises ont non seulement su répondre présentes, mais elles ont ensuite donné une leçon de football à leurs adversaires, se montrant nettement moins crispées que contre le Nigéria.

Gaëtane Thiney montre la voie

L'ouverture du score par Gaëtane Thiney de la tête (24e), provoquera le déclic tant attendu. Et même si la marque n'évoluera pas jusqu'à la pause, les Françaises vont avoir la mainmise sur tout le reste de la rencontre. Une domination concrétisée par trois nouveau buts de Thiney, qui réalise le doublé (60e), Camille Abily d'un fort joli coup de tête (66e) avant qu' Elodie Thomas ne parachève un succès qui n'aura souffert d'aucune contestation. Restait à attendre le résultat de l'Allemagne contre le Nigéria pour valider la qualification pour les quarts de finale. La victoire (1-0) des championnes du monde en titre plus tard dans la soirée apportera cette confirmation..

Louisa Nécib sur les traces de Zizou

La meneuse de jeu française ne peut échapper à la comparaison. Marseillaise, d'origine algérienne, même poste, discrète et techniquement au dessus, il n'en faut pas plus pour lui accorder certaines similitudes avec ZZ. Dotée d'un palmarès déjà conséquent pour ses 24 ans (Ligue des Champions 2011, finaliste 2010, 4 titres de championne de France, 2008, 2009, 2010 et 2011), elle a encore éclaboussé les deux rencontres de sa classe. Et même si on lui reproche quelques fois de trop garder le ballon, l'analyse de Bruno Bini suffit à elle même : "Mais il fait soleil quand elle le touche. Elle irradie l’équipe". Moi perso, j'aime beaucoup...