Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Messi, CR7 : Viva el ataque


Quel est le critère de base qui t'assure à peu près l'obtention d'un titre ?


D'avoir la meilleure défense ? Longtemps, très longtemps il s'agissait de l'argument type avancé par la grande majorité des entraîneurs. On ne reculera pas jusqu'au tristement célèbre "catenaccio" d' Helenio Herrera qui a fait dans les années 60 la réputation et de l'entraîneur et de l'Inter de Milan. Ce qui est drôle, c'est que ce double verrou, l'entraîneur argentin en avait usé en son temps, également lorsqu'il dirigeait... le Barça ! Non, de Robert Herbin dans années 70, en passant par Guy Roux ou Aimé Jacquet, il s'agissait de la sécurité absolue.

Stat's à l'appui

Pourtant, on est obligé de constater, sinon la pertinence, au moins la véracité de cette idée. Statistiques à l'appui, on retrouvait jusqu'alors une grande partie des équipes championnes de leur pays, posséder une défense très hermétique. Aujourd'hui, c'est encore souvent le cas. Pas sûr pour autant que cela reste la clé de voûte de la réussite. Et tant mieux. La qualité des attaquants modernes est devenue telle, que la différence vient plus souvent de ces "sauteurs de verrous" que de la serrure en elle-même. On le remarque aisément au niveau des efforts qui sont consentis en terme de recrutement.

Messi, Ronaldo, Rooney...

Dans les principaux championnats européens, les leaders, ou ceux qui vont le devenir, ont à peu près tous la meilleure défense. Mais ils possèdent également une attaque très prolifique. On assiste d'ailleurs cette saison, à un festival offensif rarement égalé pour un début de compétition. 21 buts en 7 matches pour le Bayern, dont 8 de Mario Gomez, 22 en 6 pour MU, dont 9 de Rooney, 22 et 16 en 5, pour le Barça et le Real avec 8 et 7 réalisations à l'actif de Messi et Ronaldo ! A choisir, on préfère quand même voir un 5-4 qu'un 0-0, non ? Et des quatres équipes précitées, trois risquent bien de terminer championnes. Alors ?