Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Martin Luther King


« La non-violence est une arme puissante et juste, qui tranche sans blesser et ennoblit l’homme qui la manie. C’est une épée qui guérit. »


Bus caillassés, baston Thauvin à Lille, cris de singe en Italie : la violence dans le foot prend de l'ampleur. Grave. Malédiction ou pas, c'est le seul sport qui subit ce traitement. Bah oui. Il y aurait la même violence dans je sais pas le basket, le rugby, le hand, on pourrait se dire, boah, c'est la crise et les gens sont cons. Mais non. Seul le foot cristallise à lui seul cette forme d'ultra-violence sans aucune commune mesure avec les autres sports. Pourquoi ? Je ne sais pas. Ce que je sais, c'est que c'est une plaie, une honte, une gangrène, une saloperie de verrue sur le beau visage du foot. Elle prend de l'ampleur. Pourquoi ?

L'Internet fonctionne comme un amplificateur des haines

Voilà pourquoi ça prend de l'ampleur. Le web, les réseaux sociaux, les forums, Facebook et autres Twitteries amplifient l'ultra-violence. Le fight est permanent sur les réseaux sociaux. Va sur n'importe quel site/blog/Facebook de foot - n'importe lequel - tu tomberas sur toujours les mêmes tombereaux d'insultes, haine, tout pourri, dégueulasse. Pouah.

Tout ça pour dire quoi ? Deux trucs :

1 - Depuis bientôt trois ans, Foutebol se tient bien loin de ces ténèbres. Nos valeurs, nos 25 000 membres et nos milliers de pages et commentaires attestent de tout cela. C'est peu dire qu'il a fallu - souvent - garder notre calme et surveiller les dérives #maisbon

2 - Martin Luther King, Jr. est un pasteur baptiste afro-américain né à Atlanta (Géorgie) le 15 janvier 1929 wilipedie-je (mot nouveau). Mais bon, ça, on le sait déjà. L'autre truc qui est bien, c'est qu'il affirme que la non-violence est une arme. Pas un truc de couille-molle ou de glandu, mais bien une arme, puissante et juste, qui tranche sans blesser et ennoblit l’homme qui la manie. C’est une épée qui guérit. C'est la seule attitude possible face aux tombereaux de connards qui sévissent sur les réseaux : la non violence. Merci Martin, dommage que t'aies pas fait autant contre le racisme. Feignasse, va.