Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Malouda tire à droite


Le premier des deux déplacements de l'Equipe de France doit permettre aux protégés de Laurent Blanc d'asseoir un statut de favori loin de faire l'unanimité.


Il n'y a pas si longtemps, un déplacement à Tirana pour l'équipe de France, n'aurait alimenté que peu de chronique, tant l'écart entre les deux nations semblait si évident. Sauf qu'aujourd'hui, sans faire preuve de pessimisme obscur, la moindre confrontation des Bleus est appréhendée avec crainte. La bande à Laurent Blanc est pourtant forte d'une série de 10 matches sans défaite, et devrait profiter de ce voyage en Albanie pour conforter sa place de leader du groupe D.

Montée enpuissance

La logique voudrait que la France s'impose sans coup férir. Ce qui est largement dans ses cordes. On reprendrait alors les bonnes petites habitudes d'un discours volontairement optimiste quant à la valeur de notre sélection. Car n'oublions pas qu'au même moment, la Biélorussie (2ème) recevra la Bosnie-Herzégovine (3ème). Et du résultat de cette confrontation, pourrait se dessiner de façon plus ou moins claire l'avenir des Bleus.

Un groupe confiant

Laurent Blanc n'est pas du genre à s'enflammer, et sait mettre en garde un groupe qui pourrait faire preuve de suffisance. A ce titre, on peut penser que le message est savamment perçu. Les plus fréquents sujets de conversation restant la titularisation ou non de Samir Nasri, le capitanat d'Alou Diarra ou encore le positionnement de Florent Malouda. L'attaquant de Chelsea ayant clairement exprimé sa préférence pour le côté gauche. Si ces détails demeurent les seules préoccupations des Français, on peut raisonnablement rester optimiste. Réponse ce soir vers 23 heures...