Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Ma L1, je t'aime!



On peut entendre et lire partout que le niveau de la L1 est faible, que notre championnat est ridicule par rapport à la Serie A, à la Bundesliga, à la Liga et bien sûr à la Premier League.
Qu'est-ce que c'est énervant!

 

A TLMS'enFoot, on n'est pas d'accord avec cette vision des choses, et on veut rétablir la vérité.
Voici pourquoi la L1 est un grand championnat :

En France, le championnat est ouvert et animé.



Comparons à nos voisins européens :

Espagne : Barça ou Real. Valence 3e puis Bilbao, Séville ou Villareal selon les années (bientot Malaga) à des années-lumière derrière.
Le championnat se joue donc sur 2 matchs

Italie :  Juventus, Inter ou Milan AC. Udinese ou Roma derrière. 3 clubs intéressants seulement

Allemagne : Bayern Munich ou Borrusia Dortmund. Schalke ou Leverkusen derrière. Chaque année.

Angleterre : Chelsea, Manchester United ou Manchester City (ça fait longtemps qu'Arsenal et Liverpool ne font plus grand chose). Derrière Arsenal, justement, Tottenham et Liverpool.
Rien de fou. Seul attrait? Les très nombreux derbies.

En France, sur les 5 années précédentes, 5 champions différents (Montpellier, Lille, Marseille, Bordeaux et Lyon). Chaque année sa surprise (remember Nancy ou Sochaux).
Ouvert en haut comme en bas. Seule certitude, Rennes finira 6e et Montpellier dernier au classement du fair-play.

En France, le loto-foot peut rapporter gros



Dans nos voisins européens, les matchs sont comme joués à l'avance, aucune surprise. Les cotes ne sont pas intéressantes.
En France, le championnat est beaucoup plus intéressant. Une petite équipe peut très bien aller taper un gros.
C'est ça qui fait la beauté du football.

Et surtout, en France, on a un vivier de talents incroyables!



Petit résumé des forces en présence :

Lloris, Mandanda, Ahamada, Ruffier, Carasso, Cech : tous ceux-là ont été formés en France. Une grande lignée de gardiens.
Evra, Adixballes, Seydou Keita, Benzema, Ribéry, Nasri, Ben Arfa et Cabaye (que toute la presse british porte en héros), Adebayor, Essien, Drogba,et plus tôt Henry, Trezeguet, Guily, Makelele, Zidane. Tous ceux-ci ont reçu une formation à la française.

Maintenant voyons nos voisins européens.

Combien d'anglais ont réussi hors de leur pays? 1. Beckham.

Combien d'allemand? 2. Ballack et Ozil.

Combien d'espagnol? 2,5. Silva, Mata et Torres (pour le demi).

Combien d'italien? 1. Balotelli.

Pour tout cela, et pour bien d'autres choses encore, on est fier de dire : Ma L1, je t'aime!

 

Bastien Michel