Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Lucie in the sky with diamonds


Lucie Décosse décroche la médaille d'or olympique après avoir survolé la catégorie des moins de 70 kg. Cela faisait douze ans que le judo français attendait une médaille d'or olympique. 12 ans !


Il faut carrément remonter à notre bon vieux David Douillet lors des Jeux olympiques de Sydney en 2000 ! Dingue ! Ce doit être à cause de l'ami Teddy Riner qui fausse tout à pulvériser tout le monde comme ça...

Lucie Décosse : Foutebol t'aime de tout son cœur !
Ce titre, elle l'attendait tant. "J'ai fait une super journée, je n'ai jamais été une seule fois en danger, a lâché Lucie Décosse à la fin de son combat. Je ne voulais pas me mettre trop la pression en me disant que c'étaient les JO. Je me suis tellement entraînée pour cela, franchement, j'avais trop envie de ce titre." Et pour en arriver là, Lucie Décosse a dû se dépasser. Malgré son talent exceptionnel, la judoka française a longtemps navigué entre fulgurance et désillusion. Réputée pour "trop cogiter"- un mal inconnu de l'immense majorité de nos joueurs de L1 - la championne olympique française a réussi ces dernières années à prendre le recul nécessaire afin de se libérer totalement lors des grands rendez-vous.

Cinq défaites en cinq ans
Le prix d'un travail de longue haleine mené en étroite collaboration avec son coach en équipe de France, Larbi Benboudaoud, chargé de la mettre en confiance et de "la faire rire" lors des moments de doute. Car Lucie Décosse a besoin de spontanéité et d'insouciance pour exprimer l'entièreté de sa palette technique et de son talent. Alors, à bientôt 31 ans (le 6 août prochain), Lucie Décosse récupère ce qui lui était tant promis. Pour ces troisièmes et derniers Jeux olympiques, la Française remporte le seul titre qui manquait à son palmarès. Une aubaine pour le judo tricolore en souffrance depuis douze ans. Lucie, dans le ciel, avec des diamants !