Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Lille - Valenciennes vu des tribunes


Foutebol te fait vivre en exclusivité tous les lundis l'affiche du dimanche soir vue des tribunes par la voix de ses supporters. Aujourd'hui le derby du Nord entre Lille et Valenciennes.


A guichets fermés

Pas une place de libre hier soir dans les travées du Stadium Lille Métropole. 18000 spectateurs des deux camps, à forte majorité lilloise, étaient venus en découdre pour supporter leurs favoris. "L'ambiance était au rendez-vous, se réjouit Corentin des Dogues Virage Est. Il le fallait vu les points lâchés dernièrement. Deux points pris sur neuf possibles, c'est évidemment insuffisant pour un prétendant à l'Europe. On a répondu présents dans les tribunes et les joueurs sur le terrain. Ils ont vu qu'ils pouvaient compter sur nous pour le sprint final. Evidemment, lorsqu'il s'agit d'un derby, on pousse nos joueurs encore un peu plus que contre, par exemple, un club de milieu de tableau. Il existe une réelle suprématie et on tient à montrer aux Valenciennois que nous sommes le meilleur club de la région. La rencontre s'est déroulée à guichets fermés. Mais on a quand même 14 500 abonnés."

300 supporters de Valenciennes

red devils vafc
red devils vafc
Cinquante quatre kilomètres séparent les deux villes nordistes. C'est dire si la notion de derby prend tout son sens. "Généralement, on part à 20 bus minimum pour ce genre de rencontre explique Jérôme des Red Devils. Mais vu que le match s'est déroulé le dimanche soir, que la rencontre était télévisée, que la date a finalement été modifiée et que la plupart de nos supporters sont des gens de 30-35 ans, mariés avec des enfants, j'ai enregistré beaucoup de désistements." Huit bus ont finalement fait le déplacement, transportant 300 supporters dont une vingtaine de Red Devils. " C'est toujours un peu tendu entre supporters des deux camps. Ça fait un petit moment que ça dure et j'espère que ça finira par s'atténuer. Mais on ne se côtoie que dans les derbys du Nord. Ce qui est dommage, c'est que l'ambiance reste terne dans ce stade. Pourtant Lille possède un réel potentiel."

Hazard au sommet

La rencontre en elle-même n'a provoqué aucun suspense. Victoire 4 à 0 des Lillois, avec un Eden Hazard au dessus du lot. " Il nous fallait un match référence, et celui-ci peut l'être pour la suite. On avait également besoin de se rassurer et c'est chose faite. Ce soir, Eden Hazard a éclaboussé la rencontre de son talent. Deux passes D et un but ! Quant à Valenciennes, le système qu'ils ont mis en place n'a surpris personne. Toutes les équipes qui viennent au Stadium jouent à dix derrière. Nos adversaires se déplacent dans le but de prendre un point chez le champion de France. Mais le collectif lillois était très performant."

La pression du derby

Le son de cloche n'est évidemment pas le même du côté de Jérôme. " Pas d'équipe, pas de jeu, ce soir on a été inexistants. Pourquoi ? Il peut y avoir plusieurs explications. La peur au ventre, la pression du derby... en tous cas, ce soir Valenciennes était à côté de ses pompes. On n'a pas aligné trois passes de suite, il n'y avait pas de mouvement. On avait également quelques titulaires sur le banc, peut-être pour gérer le prochain match de coupe de France contre Rennes. Il va falloir très vite remotiver les troupes." Daniel Sanchez devrait s'en charger dans très peu de temps !