Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Les feux de la rampe


Euro 2012 - Albanie-France (1-2) : Tout avait commencé trop bien. Deux buts d'avance, fastoche, on pensait vivre une soirée paisible. Et puis boum, le classico, but d'entrée au retour des vestiaires sur une boulette = un petit peu la pression + deux barres + trois vendanges et tout ceci aurait pu tourner vinaigre-ta-mère.


Le meilleur du match sur un seul article : c'est le Bestofduweb (avec la voix de Nikos).

L'Express en mode déconne
Peu importe la manière ou la marinière. Les Français en tenue de matelot ont logiquement remporté ce vendredi leur match contre les Albanais dans le stade Qemal Stafa de Tirana, et voguent malgré la houle vers leur qualification à l'Euro 2012.
L'Express.fr | Clément Daniez

Le Parisien/Aujourd'hui en mode inquiet
Mais les apparences ne sauveront pas complètement les hommes de Laurent Blanc. Son équipe de France reste bicéphale et son côté face fait peur, à vrai dire. La défense, cette paire expérimentale Kaboul - Abidal, s'est montrée trop souvent laxiste. Au milieu, Nasri n'a rien gouverné, ni le jeu ni son avenir en Bleu. Malouda demeure une énigme. Pour s'affirmer, les Bleus doivent encore changer.
Leparisien.fr | Dominique Séverac

Libé en mode bord du terrain
Vu depuis la ligne de touche, on n’a pas besoin de sous-titre pour savoir quel joueur se rate et quel joueur réussit son match. A la télé et même, dans une moindre mesure, depuis les tribunes, on doit décrypter, raisonner: l’ordre a l’air de régner dans la zone de celui-là, ça fait cinq fois qu’il touche le ballon dans la moitié de terrain adverse en deux minutes, encore un ballon perdu par untel, etc. Au bord du terrain, on ne raisonne plus: on est submergé par une sensation physique, on sait que c’est comme ça et pas autrement. Kaboul, mais aussi Samir Nasri (qui ne lâche jamais le ballon dans le tempo), Alou Diarra et Yann M’Vila sont ainsi apparu largués en seconde mi-temps.
Libé.fr | Grégory Schneider


Golden medals to Pierre Menes

Notre Pierrot national remporte la palme du meilleur papier avec son 2/10 à Malouda

MALOUDA (2) : Je ne vois pas un seul truc positif à dire sur sa prestation. Pour reprendre et inverser une partie de son argumentation de la semaine sur son positionnement, je dirais qu'il a prouvé qu'il était nettement moins bon que Ribéry à droite. Non mais franchement : qu'il ne fasse rien offensivement, à la limite on est habitué. Mais qu'il fasse au moins l'effort de revenir un peu et de faire son taf défensif ! Il est désormais temps de savoir si l'équipe de France intéresse toujours Florent Malouda, mais aussi et surtout de savoir si l'équipe de France doit encore s'intéresser à lui.
Toutes les notes ici sur Yahoo.fr