Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Les Bleus peuvent mieux faire


Le match tant attendu entre la France et l’Angleterre a rendu son verdict : un match nul (1-1). Menée au score après le but de Lescott, la France est parvenue à revenir grâce à Nasri, et devra se contenter d’un point contre une équipe anglaise pas si faible que ça.


Crédit photo - fotolia
Crédit photo - fotolia
Les matches de préparation de l’Equipe de France avaient convaincu les observateurs et pourtant lundi soir, les hommes de Laurent Blanc ont du se contenter d’un nul pour leur premier match de l’Euro. Les Bleus n’ont toujours pas gagné dans une compétition internationale depuis 2006. Pas de victoire donc mais la France conserve toutes ses chances de qualification pour les 1/4 de finales.

L’Angleterre, que l’on disait très affaiblie, a tenu son rang et a été plus pressante que ce à quoi l’on pouvait s’attendre. Grâce à double rideau défensif, toujours bien placé, et ses attaques rapides et placées, notamment grâce à Young et Welbeck, l’équipe de Roy Hodgson a régulièrement pris de vitesse la défense française et est passée dans son dos de manière dangereuse. Sûrement à cause d’une certaine crispation, les Bleus ont manqué de présence dans la surface lorqu’ils sont passés sur les côtés en première mi-temps. Et la défense anglaise était trop bien placée et rigoureuse pour permettre à Benzema et ses coéquipiers d’être efficaces dans l’axe. Le double rideau défensif de l’Angleterre a étouffé la France et l'a privée d’espaces.

Mais encore une fois, l’EDF a su faire preuve de caractère. Samir Nasri a permis à son équipe de revenir au score neuf minutes après le but de Lescott, ne laissant pas le doute s’installer.

En deuxième mi-temps, les Français ont su faire les bons réglages et ils ont trouvé plus d’espaces. Solides défensivement, dominateurs, ils n’ont cependant pas connu plus de réussite sur leurs tentatives. L’Angleterre et la France se quittent donc sur un match nul, et l’équipe de Laurent Blanc porte sa série d’invincibilité à vingt-deux matches. Les Bleus ont semblé plus timorés que lors des matches de préparation. Peut-être paralysés par l’envie de ne pas perdre ce premier match de l’Euro.

Le Football selon Mathilde
http://lefootballselonmathilde.wordpress.com/

Mathilde Zaragoza