Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Les Bleus et Blanc


L'équipe de France éliminée, l'avenir du sélectionneur s'écrit désormais en pointillé.



L'objectif avoué de la FFF, était d'atteindre les quarts de finale de l'Euro. Condition sine qua non pour prolonger Laurent Blanc. Objectif atteint, dans la douleur et sans rien prouver. Reste à savoir si Laurent Blanc sort satisfait de cette campagne. Les performances de l'EDF ont été en dents de scie. Très satisfaisante contre l'Ukraine, dominée face à la Suède et l'Espagne. Bilan comptable: une victoire, un nul et deux défaites ! Le sélectionneur a également eu du mal à dégager une équipe type et un système. La période de reconstruction semble encore en chantier.

Fédérer pour régner

Au delà de l'aspect purement terrain, Laurent Blanc a eu du mal à fédérer son groupe. Problèmes de vestiaire, écarts verbaux de Nasri, isolement de Ben Arfa. Les séquelles de Knysna sont encore bien présentes. A sa décharge, le sélectionneur n'a pas pu s'appuyer sur un réel leader, comme nombre de ses prédécesseurs. Benzema est passé à côté de son Euro, et Ribéry s'est montré trop intermittent. Même s'il est un des rares à qui on ne peut pas reprocher grand chose. Le capitaine Lloris est le seul à avoir joué à son niveau, mais il n'est pas un très grand communiquant. C'est sur ce bilan plus figue que raisin, qu'il va falloir tirer des conclusions. Peut-être radicales...