Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Les Bleus à la cool heure !



Blanc a tranché dans le vif. Autour d'un p'tit jaune, il a annoncé à Gourcuff qu'il n'ira pas en Pologne. Marron, Yoann a des idées noires et décide de se réfugier auprès du téléphone rose. Lanterne rouge des Bleus, il part à Orange histoire de prendre des couleurs, vert de rage.
Le groupe sélectionné arrive en Pologne, Mexès a faim... N'étant pas un cordon bleu, l'avaleur de pois gris arrive à la cantine et demande une poignée de frites et un steack bleu.

Lloris et Rami autour d'un piano, enchaînent les noires et les blanches pendant que Benzema, Ribéry et Cabaye joue au poker. Karim a une couleur, Franck est jaune de jalousie, on le prend pour un bleu et Yohan est tout rouge, il voulait jouer au nain jaune.

Evra se demande encore pourquoi il a voté blanc le week-end dernier, Malouda lui explique qu'il aurait du s'allier aux Verts.
Laurent Blanc prévient Nasri que s'il marque, pas de marrons dans la gueule des journalistes, sinon c'est carton rouge. "Supprime tes idées noires pour voir la vie en rose."

Mandanda s'amuse avec Valbuena, lui jette des oranges dans la poire, Mathieu n'apprécie guère et rit jaune.

Giroud regarde un film en noir et blanc, une histoire de crash aérien où un casque bleu recherche les boîtes noires... Debuchy préfère "Le grand Bleu" autour d'une bonne blanche fraîche et d'un peu de gris roulé sous les aisselles.
Menez et Ben Arfa cherche comment marquer au fer rouge cet Euro sans faire chou blanc.
Matuidi s'aide des pages jaunes pour trouver un coiffeur, le merle blanc du ciseau.
Diarra, un peu radin, veut travailler au noir en remplacement de M'Vila qui, broyant du noir, se fait soigner par les blouses blanches.
Clichy voit des éléphants roses, la poudre blanche de Carrasso tire à boulets rouges.
Koscielny et Réveillère se mettent au vert, autour d'un rosé frais sachant qu'ils ne détiennent pas le ruban bleu.
Martin fait marcher sa matière grise, il veut écrire à sa famille mais c'est la page blanche.
Le chauffeur du bus passe au rouge pour remplir son engin d'or noir, une prise en otage est si vite arrivée...

Bref, de but en blanc, les Bleus sont biens, les Bleus sont prêts, les Bleus ne seront peut-être pas champions d'Europe, mais les Bleus sont remontés à blanc - ou avec Blanc - donc suivons le fil rouge de l'Euro 2012 sur Foutebol.com

Flo Doudou