Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Le premier péno de Ron Vlaar échoue à 2 millimètres de la ligne



Une histoire de dingue, judicieusement soulignée par notre ami Grégoire Fleurot de Slate : quand le premier tireur néerlandais, le solide Ron Vlaar - auteur d'un match absolument remarquable par ailleurs - a vu le gardien argentin Sergio Romero arrêter sa frappe et le ballon revenir vers lui, il a semblé pendant une fraction de seconde vouloir frapper à nouveau dans le cuir d'énervement, avant de se raviser et même d'essayer d'éviter que le ballon ne le touche.

Comme tout joueur qui vient de rater un tir au but en demi-finale de Coupe du monde, il s'est ensuite pris la tête entre les mains pendant une seconde, avant de se retourner brusquement vers le but. La ballon, auquel l'arrêt de Romero avait donné un fort effet «rétro», comme on dit au tennis, a rebondi puis roulé en direction du but avant de s'arrêter sur la ligne, le tout pendant que le gardien de but argentin était en train de fêter sa prouesse. Comme l'explique l'arbitre international uruguayen Dario Ubriaco au site El Observador, «le tir au but est terminé quand la balle s'arrête, si elle était entrée dans le but, il aurait été parfaitement valide».

Cette Coupe du Monde est fantastique.