Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Le PSG frappe fort


S'imposer par trois buts d'écart chez l'ex leader montpelliérain, les Parisiens l'ont fait...


C'est un signe très fort que l'équipe dirigée par Antoine Kombouaré vient d'envoyer à ses concurrents. On attendait tous ce choc avec impatience, qui devait se montrer comme un révélateur pour un PSG version qatari. Et bien l'équipe de la capitale a répondu présent. Non pas qu'elle ait archi-dominé la rencontre. Car elle a été secouée en début de match notamment par un Olivier Giroud dans tous les bons coups. Mais qui avait sur le dos l'expérimenté Lugano.

Réalisme et individualités

Une des forces du Paris Saint-Germain cette saison réside également dans le pouvoir de faire le dos rond lors des temps faibles, et s'en remettre à ses individualités. A ce titre, l'équipe de la capitale est plutôt bien pourvue. Avec un trident offensif Menez-Néné-Pastore derrière la pointe Gameiro, Paris dispose de solides atouts. Quatre joueurs capables de faire la différence à tous moments. C'est l'Argentin qui s'en est chargé hier à la Mosson.

Politique controversée

A n'en point douter, l'île de France possède très certainement le vivier le plus riche du pays en terme de graines de stars. Et le centre de formation parisien, si sa réputation n'est pas à remettre en cause, devrait suffire à alimenter l'équipe professionnelle de façon très compétitive, à l'instar d'un Ajax d'Amsterdam par exemple. Le choix poliltque des dirigeants parisiens, maintenant qataris est pourtant tout autre. On achète de la star, beaucoup de stars, et on fait en sorte que l'addition de tous ces talents, soient mis à la bonne sauce par l'entraîneur. Ce dernier, surexposé, n'a pas trop le droit de se tromper.

L'exemple du Matra Racing

Kombouaré a beau avoué être comblé, il n'en demeure pas moins que si la mayonnaise a pris aussi vite, il y est quand même pour quelque chose !
L'argument avancé, fort recevable cependant, par tous les adversaires en début de championnat, étant que pléiades de stars ajoutées, ne font pas forcément une grande équipe. Toutes proportions gardées, on se souvient qu'au début des années 90, le Matra Racing de Jean-Luc Lagardère avait usé de la même politique. Sans jamais pour autant parvenir à ses fins ! Alors si aujourd'hui il est encore prématuré d'annoncer que le PSG est une grande équipe, il en prend sérieusement le chemin. Et il s'annonce comme LE favori du championnat de France !