Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Le LOSC à la peine


Le leader lillois vient une nouvelle fois de réaliser une contre performance...


La 32ème journée du championnat vient nous éclairer d'un peu plus près sur la forme actuelle des concurrents. La grosse révélation concerne le l'équipe de Rudi Garcia, leader depuis de longues journées, et actuellement en panne de carburant. Longtemps dominateurs de la compétition, tant au niveau comptable que par le jeu proposé, l'équipe à l'attaque de feu, ne trouve plus la bonne carburation. Deux points pris simplement lors des trois dernières rencontres, les "Dogues" voient leur avance sur Marseille fondre comme neige au soleil. Pire, les Olympiens dispensés de championnat ce week-end, pourraient leur ravir la première place dès mercredi en cas de succès contre Nice!!

Pression, Surrégime ?

Flickr - Rudi Garcia - Losc
Flickr - Rudi Garcia - Losc
Comme expliquer ce"coup de moins bien" des Lillois ? Depuis quelques saisons ils sont pourtant habitués à jouer les premiers rôles. Le travail de fond de Rudi Garcia portant désormais ses fruits. Les "Dogues" évoluent-ils en surrégime depuis le début de la compétition ? La profondeur du banc lillois est-elle adaptée au très haut niveau ? Ou bien la pression est-elle devenue insupportable à six journées de l'échéance ? Autant de questions qui restent aujourd'hui sans réponses, mais que les prochaines rencontres pourraient expliciter. Reste également à savoir comment réagiront les coéquipiers de Rio Mavuba, en cas de perte de trône mercredi !!

Les Girondins pointent le bout de leurs crampons.

La 6ème place du classement, désormais qualificative pour la Ligue Europa est fortement convoitée. Elle est aujourd'hui la propriété des Girondins de Bordeaux qui viennent de se débarrasser de leur costume d'intermittent du spectacle. Mais Lorient et Saint-Etienne sont à égalité de points avec les l'équipe au scapulaire...et Montpellier (un point derrière) compte un match en moins. La lutte sera chaude jusqu'au bout !!

Lens en grande difficulté.

Dans le bas du classement, le match de la peur n'a pas fourni de vainqueur. Et si Lens est allé arracher le nul à Auxerre, les Nordistes restent toujours à huit longueurs de leur adversaire du jour. Et de Nancy, premier non relégable. Un écart insurmontable ? Très certainement...