Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Le Danemark peut-il le faire ?


Petit poucet du "groupe de la mort ", le Danemark n'a à priori aucune chance de sortir de sa poule. Mais entre l'Euro et les Nordiques, il existe une vraie histoire.


Dernier des favoris

Soyons honnêtes. Qui parierait sur une victoire des Danois dans cet Euro ? Personne. Et ce, pour plusieurs raisons. Fini les générations dorées des frères Laudrup, Schmeichel, Elkjaer Larsen, Arnesen, Lerby ou Povlsen. Des joueurs qui portaient à l'époque les couleurs des plus grands clubs européens. Aujourd'hui, ni Agger, ni Bendtner, encore moins Kahlenberg ne peuvent soutenir la comparaison. Sans parler d'un championnat inconnu d'où les quelques vedettes en herbe s'efforcent de s'extirper. Au plus vite ! Rien, ne joue en la faveur des Danois. Très difficile de leur trouver une quelconque raison de pouvoir nous surprendre. Mais le Viking s'en fout...royalement.

La surprise du chef ?

Car l'histoire parle pour lui. Des seize représentants d'aujourd'hui, seule l'Allemagne, depuis 1984 a fait mieux en terme de présence, ne ratant aucun Euro. Le Danemark est devant la France, l'Italie, l'Espagne ou l'Angleterre. Et oui ! Et en se qualifiant dans des groupes pas toujours simples. Et quand il ne se qualifie pas ? Il est repêché ! Comme en en 1992 où il remplace au pied levé une Yougoslavie alors en guerre. Et à la surprise générale il remporte le trophée, battant au passage les trois derniers vainqueurs (Pays-Bas, France et Allemagne) ! Excusez du peu. Le capitaine de l'époque, Morten Olsen est aujourd'hui le sélectionneur. Soyons certains qu'il saura transmettre cet héritage, où du moins les vertus qui lui avaient permis avec ses coéquipiers de renverser des montagnes et faire déjouer tous les pronostics. Même s'il est vrai que la tâche s'annonce ardue.