Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Le Catenaccio a-t-il du bon ?


Quelle régalaaaade !!! Onze buts pour les deux premiers quarts de finale de la Champion’s League, y a belle lurette qu’on n’avait pas vu ça !


Un Real de Madrid qui explose une timide équipe de Tottenham ?

Pas franchement une surprise. La seule étant la présence de Ronaldo, cachée jusqu’à la dernière minute par ce rusé de Mourinho. La question qu’on peut se poser par contre, c’est de savoir s’il est judicieux de demander à un attaquant de défendre à outrance. Surtout quand il ne sait pas faire !

Un placement intelligent dans les intervalles pour contrarier la relance adverse peut s’avérer suffisant, non ? Le pauvre Crouch expulsé dès la 16ème minute en a fait les frais. Alors après, à 10 contre 11 pendant une heure et quart, à Bernabeu, contre le Real, t’as très peu de chance de t’en sortir.

L’autre quart de finale s’est pourtant révélé encore plus spectaculaire.

Une équipe italienne (qui n’a d’italien que le nom), qui se prend cinq pions à la maison, c’est pas courant non plus, n’est-il pas ?

Pourtant l’Inter a mené 2-0.
Et quand les « Ritaux » ils mènent, généralement c’est très compliqué de revenir. Leur réputation de meilleurs défenseurs du monde n’étant pas usurpée. Sauf que dans l’équipe italienne, il n’y a pas d’Italiens !!! Des Brésilens ? Oui. Des Argentins ? Aussi. Agrémentée d’un Néerlandais, d’un Roumain, d’un Serbe et d’un Camerounais, la team de Leonardo est grave cosmopolite.

Alors pour pratiquer ce bon vieux catenaccio popularisé dans les années 60 par Helenio Herrera, c’est mieux d’avoir du sang transalpins, moi j’dis. Ah si, pardon, y en avait un. Andrea Ranocchia, titularisé pour l’occasion pour palier la défection du Brésilien Lucio. Ben le pauvre Andrea tu sais pas ce qu’il a fait pour fêter ça ? Il a marqué contre son camp !!! C’est ballot non ?

Bruno Ahime