Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Laurent Koscielny, un Polonais pour battre l’Espagne ?


Philippe Mexès suspendu, Laurent Koscielny sera titulaire ce soir en défense centrale aux côtés d’Adil Rami. Les Bleus affrontent l’Espagne en quarts de finale et compteront sur leur Gunner d’origine polonaise pour tenir la baraque.


« Beaucoup de joueurs rêveraient de jouer leur premier match contre le tenant du titre. Il y a tout pour que ça devienne un match inoubliable. » Quand Philippe Mexès a pris son carton jaune contre la Suède, c’est Olivier Giroud qui a fait remarquer à Laurent Koscielny qu’il était synonyme de suspension pour les ¼ de finale. Mais le numéro 3 de l’axe des Bleus a immédiatement pris conscience de l’enjeu : il va affronter l’Espagne pour une place en demi-finale de l’Euro.

Laurent Koscielny, un Polonais pour battre l’Espagne ?
L’autre Laurent
Et s’il a eu le bon goût de ne pas se réjouir de la suspension de son coéquipier, nombre de supporters de l’EDF l’ont fait pour lui. Outre les performances très moyennes de Mexès – glissade dans un duel avec Toivonen, laxisme au marquage d’Ibrahimovic qui en profite pour planter le but de l’Euro et deux cartons pris en trois matchs – il faut aussi souligner l’excellente saison que vient de réaliser le Gunner. Si Arsenal a arraché la 3ème place en Premier League ce n’est pas seulement grâce à Robin Van Persie. Derrière il a fallu un Koscielny au meilleur de sa forme pour empêcher les Canonniers de sombrer. Gibbs et Sagna ont été blessés les deux tiers de la saison. Vermaelen et André Santos ont passé leur temps à camper devant et à oublier leurs responsabilités défensives. Mertesacker est perdu pour le Foutebol. Le natif de Tulle a donc enquillé 42 matchs toutes compétitions confondues. Sans broncher. Enchaînant anticipations parfaites de la tête pour couper les longs ballons adverses, retours en catastrophe pour sauver la baraque et tacles glissés parfaits pour faucher les espoirs des attaquants d’en face. Son calme – qui n’est pas sans rappeler celui de Laurent Blanc – marque aussi les esprits. Il a même planté quelques buts, comme celui face au Milan en Ligue des Champions. Seul bémol, il a pris beaucoup de cartons. Avec 8 jaunes récoltés en 33 matchs, il s’est retrouvé suspendu pour la fin du championnat lorsque les Gunners tentaient de conserver leur troisième place qualificative pour la Champion’s League.

Un rouge face aux Reds
C’est d’ailleurs sur un carton rouge qu’a démarré sa carrière londonienne. Confronté à Liverpool et Fernando Torres, il se fait expulser après un deuxième carton jaune récolté pour une faute sur l’attaquant de la Roja. Recruté pour être, dans un premier temps, la doublure de Squillaci et Vermaelen il se retrouve titulaire aux côtés de Johan Djourou. Le défenseur belge passant sa saison à l’infirmerie et l’ancien monégasque n’étant plus assez solide ni rapide pour se coltiner les attaquants de Premier League. Il dispute là aussi 42 matchs toutes compétitions confondues mais réalise une boulette en finale de League Cup. Coupable d’une mésentente avec son gardien, Wojciech Szczesny, il offre le but de la victoire à Birmingham et son attaquant Obafemi Martins. Une défaite qui coûte aux Gunners la possibilité de remporter leur premier titre depuis la FA Cup 2005. Mais l’ascension est fulgurante pour celui qui arrive alors de Lorient avec une seule saison de Ligue 1 dans les jambes. Une saison très aboutie qui avait vu les Merlus terminer 7èmes en championnat. Il forme une charnière centrale solide avec Sylvain Marchal. Tout deux permettent alors au quatuor Amalfitano - Monterrubio - Vahirua - Gameiro de se consacrer quasi exclusivement aux tâches offensives. Et de voir l’équipe de Christian Gourcuff proposer un jeu alléchant.

Van Persie, Gameiro, Giroud
En réalité si Koscielny est un bon défenseur il le doit peut-être à ses coéquipiers d’entraînement. Partout où il est passé, le Corrézien a côtoyé de redoutables buteurs. Outre Van Persie et Gameiro – qui plante 19 buts lors de sa saison à Lorient – il croise à Tours Olivier Giroud. Arrivé de son club formateur, Guingamp, en 2007, Laurent Koscielny participe à la montée des Tourangeaux en Ligue 2. Il voit arriver un an plus tard celui qui lui a annoncé la suspension de Mexès. Giroud plante 14 buts en championnat et le promu termine 6ème de Ligue 2. Les deux compères désormais réunis en Bleu devraient se retrouver ensemble la saison prochaine à Arsenal. L’occasion pour le défenseur d’origine polonaise de se frotter chaque jour à l’entraînement à Giroud, Podolski, Gervinho ou encore Walcott et Van Persie s’il reste.

Pour l’instant ce sont Fernando Torres, David Silva et Andres Iniesta qui l’attendent.