Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Laissez moi donc vous raconter...


Et c'est alors qu'on me demande de vous écrire, vous partisans, vous passionnés, vous amateurs de ce ballon rond. Laissez moi donc vous raconter...


C'était il y'a 8 ans.Certains me diront alors que je suis novice, car n'ayant jamais connu l'épopée Stéphanoise, ignorant encore un peu le palmarès Phocéen des années 90, je leur répondrai oui, et pourtant... D'autres, à juste titre, reconnaîtront qu'il est toujours enrichissant de découvrir des intérêts nouveaux, des sujets de discussion, de désaccord - "nan Michel y'a faute là"- ou d'entente parfaite -"ah là Michel, j'avoue, j'avoue il est beau ce but"-...
Et bien c'est mon histoire foutebolistique...
On se réveille un jour, et on se dit qu'on ferait mieux d'accepter une petite mousse avec son homme devant un "bon match", comme il aime si souvent le dire, plutôt que de s'enfiler une fois de plus une tablette chocolatée en écoutant (pour la énième fois) le disque de Dirty Dancing.
Et ce jour, mon premier match, ma première rencontre avec ce sport si masculin, je les ai vécus avec eux... L'Olympique Lyonnais, les dieux de Gerland en pleine ascension, double champion de France, ils m'ont fait vibrer. Et ce jour là, je me suis dite, que je faisais, enfin, partie de cette confrérie sportive.
Merci Houiller, merci Junhino, et merci à mon ex-compagnon.

Marie Choucq