Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


La Juve perd une de ses étoiles : Del Piero



La Juve perd une de ses étoiles : Del Piero
Un artiste vient de peindre l'une de ses dernières toiles. De son premier coup de pinceau à la dernière goutte de peinture, il fut magique. Le 12 septembre 1993, je n'avais pas un an... Il commença, ce jour là, à peindre en noir et blanc. Très vite, l'absence de couleur fut sa marque de fabrique. Pourtant, sans couleur, il met en lumière tout ce qu'il côtoie. Son pinceau est une baguette magique. Ses gestes, des caresses.

Cette année là, il ne gagnera pas. Mais dés la saison suivante, il atteindra le sommet de son art. Ainsi, à 20ans, la vie, son talent, celui qu'il représentera, lui offrit deux trophées. Après quelque de 20 années, il pourrait clôturer sa carrière italienne par une ultime fresque, ressemblant à l'une de ses débuts. Sur celle-ci, il vient de peindre un nouveau « scudetto ». Le 20, il tentera d'y représenter une dernière coupe...

Entre-temps, il a pu faire tant de merveilles. Dans les situations les plus difficiles, les plus loquaces, ses coups de génie permettent de rendre le sourire à quiconque y assisteront. Lui-même, victime de graves blessures, tant physiques que morales, parviendra à se relever. Sa volonté, sa passion, l'aideront à offrir, à s'offrir, de nouvelles beautés.

Quand vient la mort de son père, lui reste celui qu'il est. Dans chaque aventure il puise de la force. En celle-ci, la plus belle sans doute. Quelques jours plus tard, il peindra deux fresques qu'il affectionne sans doute plus que tant d'autres... Bari, Lazio, des coups de pinceaux qu'il dédiera aux cieux.

Aujourd'hui, il va quitter le monde du noir et blanc, celui qu'il affectionnait tant. Même s'il a peur des prochaines surfaces sur lesquelles il exercera, tout le monde sait que tant de cœur il emplira de joie.

Le Louvre ne suffirait pas à exposer tous ses tableaux. Toutes les merveilles qu'il a offertes au football. Mais celles-ci sont gravées dans les cœurs, là où il a voulu les placer. Tous ce qui l'aiment seront aimés. Tous ceux qui l'aiment ont été remerciés, et ce jusqu'au bout.

Il est temps de dire merci, et à bientôt. Grazie Ale', grazie Pinturicchio, sara per sempre nel mio cuore



Brandon Lattuca