Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


La France qualifiée



José carin perez - Foutebol - CC
José carin perez - Foutebol - CC
En exclusivité pour Foutebol, José Carlin Pérez relate ses impressions depuis Bogota.

Depuis Bogota (Colombie)

Entraineur équipe de Corée - Josée Carlin Pérez - CC
Entraineur équipe de Corée - Josée Carlin Pérez - CC
La Colombie poussée par 35000 spectateurs a construit sans trop de peine sa qualification pour les huitièmes de finale. Face à la République de Corée, toujours aussi séduisante, elle s’est contentée d’un succès acquis dès la demi-heure de jeu grâce à un but de son puissant avant-centre et joueur d’Udinese, Luis Muriel.
Quelques heures plus tôt, ce sont les jeunes Lions indomptables du Cameroun qui ont piégé une piètre équipe de l’Uruguay (1-0). A la différence de sa grande sœur, récente championne de la Copa America et quatrième du Mondial Sud-Africain, cette génération ne semble pas offrir les mêmes garanties de technicité et de puissance.

Le Mali à Cali

A quelques miles de nous, la France qui a rejoint Cali pour défier le Mali s’est offert son billet pour le tour suivant en l’emportant (2-0), deux buts de Bakambu et de Lacazette survenus dans le dernier quart d’heure de jeu. Le Mali n’a donc plus qu’à faire ses valises, dommage c’était une équipe sympa.

La fille du « Profé »

Pour la petite histoire, sachez que c’est « l’ange gardien » du coach Lara (ici on dit « Profé » pour coach), sa fille de 11 ans -qui le suit dans tous les matches de l’équipe- qui a eu l’honneur d’accompagner les entrées de équipes avec le maillot du fair-play. Un joli clin d’œil.

Place aux huitièmes

Demain, c’est repos à Bogota. Le prochain match aura lieu mardi pour un huitième de finale dont les protagonistes restent encore à définir. L’occasion est donc trop belle pour s’enivrer de salsa et de merengue. Salut !