Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


L1-J21 / Lyon perd deux points précieux


En ouvrant la 21ème journée de Ligue 1 ce vendredi soir, l’Olympique Lyonnais (1er/41pts) avait une occasion rêvée de mettre une grosse pression au PSG en les reléguant à cinq points. Mais en face des hommes de Rémi Garde se dressait le premier relégable, Evian Thonon Gaillard (18è/19pts), qui avait la ferme intention de jouer sa chance à fond. Au final, les lyonnais n’ont jamais trouvé la solution et n’ont pu faire mieux qu’un fade 0-0. Ils possèdent désormais trois points d’avance sur les parisiens. De son côté, l’ETG s’extirpe de la zone rouge provisoirement.


Lyon contrarié

Pour cette rencontre face au voisin de l’ETG, Rémi Garde a changé quelques hommes du dernier succès le week end dernier à Troyes. Exit Lovren, Ghezzal et Lovren pour laisser place à Dabo, Gourcuff et Lacazette. Côté Evian, Andersen retrouve une place de titulaire suite à la suspension de Laquait tandis que Lacour remplace Angoula en défense. Dans la froideur de Gerland (-1° au coup d’envoi) mais sur une pelouse en parfait état, les lyonnais vont avoir le ballon dans cette première mi-temps. Malheureusement pour eux, leur utilisation sera défaillante. Il n’y a quasiment pas eu d’occasions.

Andersen aura été mis à contribution sur une tête de Bisevac et sur une frappe de Bastos, mais sans vraiment se faire de frayeur. Le danger viendra des côtés mais les quelques centres dangereux qui ont pu être distillé n’ont jamais trouvé preneur. Le symbole de cette inefficacité n’est autre que Bafetimbi Gomis, fantomatique durant ces 45 premières minutes. Pour tâter un peu le cuir, il a été condamné à décrocher loin du but. Le seul véritable danger fut apporté par un coup franc superbe de Gourcuff qui prenait la direction de la tête d’Umtiti à six mètres du but. Mais Andersen anticipa au dernier moment et ne se démonta pas pour aller au contact et éloigner le danger. (32è)

A contrario, on peut être très satisfait du côté de l’ETG. Très bien organisée, l’équipe de Pascal Dupraz a effectué un pressing solidaire et efficace qui a mis en difficulté son adversaire. S’ils ne se sont pas créés une seule véritable occasion de but, la copie rendue par les haut-savoyard à la mi-temps était très propre. Avec des joueurs de couloir performants défensivement, le cœur du jeu maitrisé par Tié Bi et la qualité de la conservation de balle de Sagbo, Evian rentre aux vestiaires avec de la confiance et en sachant qu’il y a quelque chose à faire face à un adversaire faiblard.

Une grosse solidarité à Evian

Au retour des vestiaires, c’est donc le promu qui rentre le mieux dans la seconde période. Tié Bi et Sagbo se procurent de bonnes occasions mais ne parviennent pas à trouver le cadre. Les lyonnais ont eux du mal à revenir dans le match. On sent qu’il faut de la fraicheur et le coach lyonnais le sait lui aussi. Rémi Garde fait ainsi sortir à l’heure de jeu Gourcuff et Gomis pour mettre Grenier et Lisandro sur le terrain. Déjà avant ces entrées, l’OL avait repris le contrôle du match. Lacazette se créa même LA grosse occasion de la partie. Parfaitement décalé par Malbranque, il prend trop son temps avant de placer une frappe qui ne fera que passer devant le poteau. (62è). Mais les deux entrants vont par leur fraicheur accentuer cette nouvelle domination. De nombreux espaces se créent et le match commence à se débrider. Dans le même temps, le public lyonnais fêtera comme il se doit l’en trée en jeu côté haut-savoyard de l’ancienne gloire du club, Sidney Govou.

Sur le terrain, Lisandro sera proche de trouver la faill. Sur un appel dans le dos de la défense, il profitera de l’espace dans le dos des défenseurs pour se retrouver seul mais en face de lui, Andersen sort à la vitesse de l’éclair de son but et dévie le ballon en corner. A noter la performance solide du portier danois aujourd’hui qui a marqué des points en l’absence de l’autre gardien de l’équipe et numéro un habituel, Laquait. (75è). Dix minutes plus tard, on retrouve une nouvelle fois Lisandro. Sur un centre parfait de Réveillère, l’attaquant est très bien placé pour reprendre le ballon. Sauf que cette équipe d’Evian fait preuve d’une envie à toute épreuve. Devant l’argentin, M’barki se jette pour écarter le danger. Dans le mouvement, le défenseur haut-savoyard va heurter le poteau. S’il a pu finir le match sans problèmes, son arcade ne s’en est toujours pas remise. Les gones n’y étaient pas ce soir et la chance n’était pas non plus de leur côté comme le prouve ce dernier centre de Réveillère dévié à deux reprises et qui termine sa course juste à côté des buts de Vercoutre. Lyon perd donc deux points tandis qu’Evian en gagne un.

Par Maxime Caze

Maxime Caze