Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


L1 / 9e journée : PSG-Lyon : les clés du match


On l'attendait, il arrive. Le premier gros choc de ce début de championnat. Mmm.


© Goran Bogicevic - Fotolia.com - Foutebol.com - Wikimedia Commons
© Goran Bogicevic - Fotolia.com - Foutebol.com - Wikimedia Commons
D'un côté le PSG version qatari, ses moyens et ses stars, de l'autre l'Olympique Lyonnais sauce Rémi Garde, ses jeunes pousses, son palmarès et son net retour en forme. La capitale de France qui accueille la capitale des Gaules, avec ses deux goals au sommet de leur art depuis le début de la compétition derniers remparts des deux meilleures défenses (7 buts encaissés). Deux buteurs hors normes, Gameiro et Gomis,qui au delà de vouloir donner la victoire aux leurs, voire de lutter pour le titre de meilleur buteur, auront en point de mire un maillot tricolore pour lequel ils sont en concurrence. Mais surtout la confrontation des deux leaders du championnat, strictement ex aequo à tous les niveaux !

Premier tournant

Dans l'histoire, Paris a tout à perdre. Désormais installés dans le costume de favori, les Parisiens devront envoyer un signe fort face à Lyon qui n'aura aucune pression sur les épaules. Tout autre résultat qu'une victoire serait vécu comme une contre-performance du côté de la capitale. Les Lyonnais, eux, peuvent se contenter d'un match nul. Et ont avec eux une expérience forte de sept titres consécutifs. Le PSG est loin de tout ça. Et s'il dispose désormais d'arguments sportifs largement suffisants pour se mêler à la course au titre, ils risquent de manquer de mental à certains moments. D'autant qu'il leur faudra digérer l'humiliation qu'ils viennent de subir à Bilbao en Ligue Europa !

Inhibation interdite

Paris, qui alignera son équipe type (excepté Sakho) possède un quatuor offensif des plus redoutables, avec Néné, Ménez, Pastore et Gameiro. La clé du match peut résider en la facilité ou non, qu'auront ces quatre joueurs à perturber la défense lyonnaise. Côté "Gones", on ne manque pas d'arguments offensifs non plus. Le retour à son meilleur niveau de Gomis étant là pour le prouver. Tout en sachant que les retours prochains de Lisandro et Gourguff en augmenteront encore le potentiel. Le PSG est au taquet à ce niveau, et l'hypothétique arrivée de Beckham apportera plus une valeur ajoutée "marketing" que sportive. Paris devra également gérer la série de 10 victoires interrompue mercredi soir, qui peut avoir laisser plus de traces que prévu. L'équipe qui s'imposera dimanche, s'il y en a une, se procurera un avantage psychologique par rapport à son adversaire. La question est de savoir si les Parisiens parviendront à jouer relâchés. Mais au bout de dix journées, les conséquences du résultat ne seront pas encore inéluctables.