Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


L'égalité des droits


Fait assez rare : Geneviève Garrigos - présidente d’Amnesty International France - s'est exprimée dans une tribune au sujet du mariage pour tous


Les opposants au mariage pour tous sont jeunes, combatifs, insoumis ?

L'égalité des droits
N’en oublions pas pour autant que leur combat n’est pas juste, qu’il ne porte en lui aucun espoir d’un monde meilleur. N’oublions pas que le courage n’est pas du côté de ceux qui lancent des pierres et des bouteilles sur les CRS, mais du côté de ceux qui osent sortir de la clandestinité, vivre au grand jour leur homosexualité malgré les injures, les intimidations, le rejet. Que cette loi est pour eux, pour leur dignité, pour leur avenir. Voilà en substance son message, l'intégrale sur le site d'Amnesty.


Pourquoi je parle de ça sur Foutebol ?

J'ai connu un temps - 1978 : pas si lointain, après tout - où le "Lionel Messi de l'époque - Johan Cruijff - refusait de jouer la Coupe du Monde en Argentine . Motif : refus de cautionner la dictature militaire au pouvoir à l'époque. Et voilà. Plus de 30 ans après, imagine t-on une seconde Lionel Messi ne pas disputer la Coupe du Monde au Qatar au motif que c'est une dictature ? Quelle voie s'élève d'ailleurs aujourd'hui dans le foot pro pour dénoncer quoi que ce soit ? C'est terminé, balayé. Quand un footballeur pro monte au créneau pour dénoncer un scandale social, ses revendication sont fiscales. Ben moi je pense, à tort ou à travers, que le foot, c'est une petit peu plus que ça. Que ça mérite mieux. Eh oui.

Dont acte.